SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

14 avril 2017

MARIE – JOUR DE LA REPENTANCE – 14 avril 2017 (13 heures)


Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Enfants bien-aimés, je rends grâce à votre présence, où que vous soyez sur la terre. Vous êtes fort nombreux à avoir répondu à mon appel en ce vendredi nommé saint, que j’ai nommé dès hier le "Jour de la Repentance". Je viens m’adresser à vous en ces instants afin de vous apporter et de vous conforter en ma protection, en le Manteau Bleu de la Grâce afin, non pas de vous éviter quelque danger mais plutôt bien de vous encourager à regarder au-dedans de vous plus que jamais.

En ce jour si particulier de l’histoire de la Terre, ne vous laissez pas troubler par ce qu’il va se dérouler en les jours qui se présentent à vous. Rappelez-vous, comme l’avait déjà dit l’Archange Mikaël voilà peu de jours, que c’est justement en ces moments particuliers qu’il vous faut plonger au plus profond de votre être, afin d’y trouver la présence de mon divin Fils et de ne pas être affectés de quelque façon que ce soit par l’écran de votre monde. N’oubliez pas que mon Appel est à votre porte, et que l’ensemble des signes du ciel et de la terre se dresse devant vous et en vous de la même façon, vous invitant à aller au-delà des apparences, au-delà des jeux sordides de ce monde, afin de vous installer définitivement dans la Grâce et dans l’évidence de votre éternité.

En ces moments périlleux, une grande joie doit être célébrée à l’intérieur de vous. En ce week-end, particulièrement, je vous invite à ne pas vous laisser troubler par les évènements qui se précipitent à la surface de votre monde. Ils ne représentent rien d’autre que l’entière révélation de votre divinité. Quels que soient les troubles de vos corps, comme dans le corps de la Terre, aucun élément ne peut troubler ce que vous êtes, et c’est justement dans cette confrontation qui arrive à grands pas que se trouve en vous la Vérité qui ne passera jamais.

Je sais, comme je vous le disais, que vous êtes innombrables aujourd’hui à être alignés avec votre être Éternel, avec la Lumière véritable, et c’est en cet état que les vicissitudes de ce monde ne peuvent toucher quoi que ce soit en votre Éternité. Rappelez-vous que votre présence en votre temple, en votre cœur, est essentielle, afin de vous permettre, à vous comme à chacun de mes enfants, de ne pas être déstabilisés ni affectés par le cours de l’histoire de cette révélation qui touche à son terme. Il existe en vous d’innombrables raisons de voir la Vérité et non pas les images de ce monde ; quelles qu’en soient leurs douleurs, rappelez-vous que cela ne fait que passer, et vous promet justement au retour de votre Éternité, vous promet à votre propre résurrection, comme l’a fait mon Fils au troisième jour de sa crucifixion.

Ceux qui dirigent encore pour peu de temps les affaires de ce monde ont décidé, de manière ferme, de ne pas écouter ma présence et mon appel, de ne pas écouter les signes célestes qui pourtant sont parfaitement connus d’eux, afin de contrer de manière fort illusoire et détestable ce qu’ils pensent pouvoir éviter : le retour de la Lumière.

Je compte sur chacun d’entre vous pour s’établir dans son Éternité et dans la Vérité où tout n’est qu’Amour, Lumière, et où aucune ombre ne peut subsister, afin de vous faire voir clairement la différence entre votre vérité intérieure et la scène de ce monde qui touche à sa résolution finale.

Comme nous vous l’avons dit, l’ensemble de la Confédération Intergalactique est prête à vous accueillir, à vous soutenir, quels que soient les évènements de ce monde. « Veillez et priez » prend aujourd’hui tout son sens, non pas pour sauver quoi que ce soit d’éphémère, mais bien plus pour vous affermir en l’Éternité et en la Vérité.

En votre être intérieur, rien ne peut être affecté, réellement et concrètement. Aussi je suis venue vous inviter en ce jour, et je reviendrai si cela est nécessaire à n’importe quel moment, afin de consolider ce que vous êtes en train de découvrir en vous, vous éloignant définitivement des manipulations et des horreurs de ceux qui pensent pouvoir infléchir le retour de la Lumière – vous le savez, il n’en est rien.

Nombre d’entre vous ont déjà vécu ce qui avait été annoncé aux premiers jours de votre mois d’avril ; je sais que nombre de mes enfants encore n’ont pas été touchés, malgré la Grâce du Soleil. Vous le savez peut-être, comme je vous l’avais dit, si vous avez observé ce qu’il se passe dans le Soleil, que nombre d’évènements vont se produire durant ce week-end pascal. Rappelez-vous l’histoire de mon Fils, remettez votre Esprit entre les mains du Père, entre les mains de la Source et de la Lumière que vous êtes, et rien ne pourra vous affecter. Au contraire, je dirais, plus le vacarme du monde et le désordre du monde s’accroîtra, plus vous grandirez en force intérieure et en vérité, aujourd’hui plus que jamais.

Les Radiances Archangéliques sont là pour vous soutenir, pour vous affermir, pour vous montrer votre Vérité. Ne vous laissez pas détourner ou séduire par quelque peur ou par quelque évènement historique qui prend place dès ce jour à la surface de ce monde. Soyez en paix et allez en paix, même si le monde d’aujourd’hui ne vous montre pas la paix ; ceci ne représente que les ultimes soubresauts des forces opposées à la Lumière qui n’ont plus aucun pouvoir.

Seul votre cœur peut vous attendrir et vous montrer ce qui est vrai. Rien de ce qui apparaîtra à vos yeux, rien de ce qui va se dérouler dans très peu d’heures ne peut affecter votre éternité. Je ne vous demande rien d’autre que d’être vous-mêmes, non pas dans l’apparence du personnage que vous avez joué jusqu’à présent mais vraiment dans la Vérité Éternelle.      Mon Fils vous disait que vous n’étiez pas de ce monde mais que vous étiez sur ce monde ; aujourd’hui cela va prendre toute sa place, et de vos choix, de votre emplacement de conscience, résultera ce qui doit être pour chacun de vous.

Mon Manteau Bleu de la Grâce vous a déjà recouverts à certains moments, dans ces semaines qui viennent de s’écouler. Dans ces quelques jours, cela va se renforcer dorénavant au fur et à mesure que la scène du monde sera dévastée. Vous trouverez en votre être l’ultime Vérité, si ce n’est pas encore fait. Cela vous est promis, cela vous est assuré, parce que cela est évident ; il ne peut en être autrement dorénavant.

Ceux qui pensent encore contrôler le monde savent pertinemment ce qu’il se déroule, alors ils ont imaginé pouvoir contrer quoi que ce soit de cette Évidence qui s’installe. Ils cherchent à vous entraîner par la peur ailleurs que ce que vous êtes, ailleurs qu’en l’Amour. Plus que jamais les paroles du Commandeur, la peur ou l’Amour, doivent s’imprimer en vous et se manifesteront à vous, vous apportant à chaque minute de votre vie, en ces temps particuliers, la possibilité de vous recentrer, si je peux dire, de vous aligner, et de vous trouver enfin comme un état permanent de béatitude, de Paix et d’Amour, venant apaiser vos frères et vos sœurs qui n’ont pas encore reçu l’éclairage de mon appel.

Aucun élément de votre monde extérieur ne pourra vous soutenir, seul votre cœur le pourra. Veillez et priez ; que vous soyez seuls, que vous soyez en groupe, cela ne fait pas de différence. Chaque heure qui passe, à partir de l’heure où je m’exprime maintenant, verra s’accomplir nombre de prophéties, que celles-ci aient été données au sein de mes enfants qui m’ont suivie comme au sein des enfants qui m’ignorent encore et qui pourtant ont trouvé la Vérité, quelle que soit leur culture, quelles que soient leurs traditions, quelle que soit leur religion. Le temps est venu de chanter la gloire de la Résurrection.

Il n’existe qu’un laps de temps extrêmement réduit entre les évènements qui se déroulent maintenant et mon Appel. Je vous invite à la plus grande des fermetés intérieures, au relâchement de tout ce qui vous tient à cœur mais qui n’est que éphémère et qui ne fait que passer, non pas pour vous détourner de vos frères, de vos sœurs, non pas non plus pour ignorer les liens familiaux ou ce qui vous relie encore à ce monde, mais pour bien voir leur fatuité, bien voir leur inutilité, car c’est en vous plaçant au Cœur du Cœur que vous apporterez ce que vous avez à apporter au regard du monde, au regard de vos proches.

Seule votre radiance mettra fin aux doutes et aux peurs autour de vous ; les mots ne seront d’aucun secours. Il n’y a plus personne à prévenir, à informer, mais juste à vous éprouver vous-mêmes en les évènements de ce monde et en votre intériorité. Vous constaterez d’ailleurs qu’au fur et à mesure que l’ensemble de cette scène finale se déploiera sous vos yeux, vous constaterez par vous-mêmes que le Feu Igné de votre cœur, de votre Présence, s’intensifiera dès l’instant où vous acceptez de ne pas jouer le jeu de la peur, le jeu de la souffrance. C’est en cela que réside votre force dorénavant.

Les certitudes de votre monde extérieur vont s’effacer les unes après les autres en un laps de temps extrêmement court. Ne restera que la vérité du cœur, mon Manteau Bleu de la Grâce et votre accès de plus en plus patent aux réalités multidimensionnelles libres. En ce moment même vous vivez l’Ascension de votre corps ; cela se vit pour nombre d’entre vous et se vivra de plus en plus fréquemment, même en dehors des Radiances Archangéliques et de la Confédération Intergalactique.

Rappelez-vous ces quelques mots car ils seront votre sauf-conduit, votre guide pour vous orienter au cœur et ne plus être troublés ni affectés. Paradoxalement, la joie va grandir à l’intérieur de vous et vous comprendrez très vite que ce n’est pas un paradoxe mais que c’est l’Ascension elle-même qui se déroule, selon votre forme, selon votre assignation, selon votre foi et votre espérance, j’ai envie de dire.

Le "Jour de la Repentance", vous le savez peut-être, a souvent été illustré dans l’histoire de ce monde par la période de la Pentecôte. Aujourd’hui cela est différent en cette année, et cela se joue en la période pascale où il y a une concordance totale dans les différentes religions, en cette période, célébrant bien sûr non pas les mêmes évènements mais, je dirais, la même conscience, l’heure du retour à la maison, la traversée du désert, la Crucifixion et la Résurrection, tout cela dans le même temps et dans la même vérité. Seul votre point de vue et l’emplacement de votre conscience vous fera sourire ou pleurer, rappelez-vous de cela, à chaque minute maintenant.

Bien sûr j’essaierai le plus possible de vous informer de la progression de votre Lumière, de votre éternité. Même dans le silence de ce week-end pascal, votre cœur est vivant, votre cœur ne demande qu’une chose, c’est à prendre le relais de tout ce qui constitue votre éphémère en vos joies et en vos peines, afin de les transmuter définitivement en la vérité de votre cœur. Le Manteau Bleu de la Grâce, en ce week-end, va se manifester de plus en plus souvent, dès l’instant où vous tournerez votre regard sur l’essentiel, et non pas sur le scénario de l’histoire qui ne représente aucune espèce d’importance par rapport à votre éternité. C’est cela que vous découvrez en ce moment, si ce n’est pas encore fait, avec une certitude toujours de plus en plus grande.

Je me suis approchée, en ces jours qui viennent de s’écouler, de façon de plus en plus visible à nombre d’entre vous, pour vous conforter et vous affirmer en vous-mêmes.

La mécanique solaire, la mécanique céleste, la mécanique de la Terre se passent et se déroulent dans les conditions optimales, alors ne vous laissez pas troubler par ceux qui refusent l’Amour et ceux qui refusent la Paix. La Paix Éternelle n’a pas à être conquise,      elle a juste à être éprouvée et vécue en votre temple intérieur. Vous y trouverez toutes les ressources qui vous sont utiles, ne vous préoccupez de rien d’autre. Quoi qu’il arrive à vos oreilles, à vos regards, ne vous laissez pas troubler ni même déstabiliser. Au contraire, affermissez-vous dans votre soif d’Éternité, affermissez-vous en la vérité de votre éternité, en la vérité de l’Amour, et vous vous prouverez à vous-mêmes, quel que soit le déni encore de votre personnage, en la vérité éternelle de votre résurrection et de votre ascension.

Je vous invite donc d’ores et déjà à déposer les armes de vos protections, de vos peurs, les armes du doute, qui ne représentent aucune puissance face au Feu Igné du cœur qui va déferler dans quelques heures sur la Terre. Faites ce que vous avez à faire mais surtout soyez ce que vous êtes, en permanence maintenant. Vous n’avez plus à douter de quoi que ce soit, vous avez juste à traverser l’histoire de ce monde, en cette période.

Je suis venue simplement vous encourager, et aussi vous dire que réellement tout est accompli et tout se déroule en ce moment même, en ces heures-ci, en ces jours-ci. Bien sûr, et comme cela avait été énoncé, nul ne connaît la date mais il existe nombre de signes, nombre d’anniversaires en cette fin de mois d’avril, et surtout en le mois de mai, qui vous orienteront non pas vers une certitude mais vers une évidence, vous amenant toujours plus à vous débarrasser de ce qui vous encombre, de ce qui peut encore parfois obstruer votre lucidité. Ayez foi, ayez confiance. La Lumière va vous appeler, non pas afin de punir qui que ce soit mais afin de vous inviter à vous détacher définitivement de ce qui vous encombre.

N’ayez aucune crainte pour votre corps, n’ayez aucune crainte pour ce que vous êtes, n’ayez aucune crainte pour vos frères et vos sœurs, où qu’ils soient à la surface de cette planète, parce que vous le savez, et vous le découvrirez si ce n’est déjà fait, de manière intérieure, que chaque élément est à sa très juste place et qu’il est temps maintenant, pour ceux qui ont choisi l’ombre, de voir réellement ce qu’ils sont, ce qu’ils refusent d’être.

L’ensemble de la Confédération Intergalactique est alignée et prie avec vous, non pas pour exaucer une quelconque demande mais, là aussi, pour affermir la Vérité alors que l’illusion de ce monde touche à son apogée.

… Silence…

Je vous l’ai dit, j’essaierai de faire un point avec vous, non pas tant sur le scénario de ce monde qui vous est connu, car annoncé dans toutes les prophéties, simplement cela se déroulera en un temps beaucoup plus réduit, de manière simultanée, si on peut dire. Alors ne vous inquiétez pas de l’importance des désordres, ils ne sont rien au regard de votre Éternité, ils ne représentent plus rien que quelque chose qui se meurt et qui s’éloigne de vous à très grande vitesse. Quel que soit le Feu qui se manifeste à votre conscience à la surface de cette terre, ils ne sont que l’expression du Feu Igné, en quelque apparence que ce soit et en quelque désordre que ce soit, afin de faire place nette pour mon Appel qui approche chaque jour, chaque heure maintenant.

Comme vous le savez, l’annonce d’Hercobulus est imminente, sa visibilité aussi, c’est pour cela d’ailleurs que ceux qui se sont opposés à la Lumière, par peur, jouent en quelque sorte leurs derniers jeux et abattent leurs dernières cartes.

Ne vous laissez pas troubler, vous êtes la Vérité, vous êtes la Voie, vous êtes la Vie, Éternelle, c’est cela qui se conscientise en vous. Pour ceux qui auraient encore soit des doutes, soit des peurs, soit des souffrances, qu’elles soient liées à leur corps, qu’elles soient liées à leurs proches, qu’elles soient liées simplement à un déficit d’éclairage de la Vérité, c’est justement la Vérité qui vous éclaire en ce moment même et qui vous montre les derniers obstacles, en vous ou sur ce monde, qui sont en train d’être ébranlés dans leurs fondations. Ne vous attardez pas à cela, cela ne fait que passer et passera de plus en plus vite jusqu’à lundi.

Je vous invite à l’Amour, je vous invite à aimer, sans vous occuper de rien d’autre. Les évènements mêmes de ce monde ne pourront que vous renforcer en cela et vous inciter toujours plus à être la Vérité. Nulle résistance ne peut tenir devant la Vérité. Que cela soit une résistance de votre corps, que cela soit une résistance de votre conscience éphémère qui n’a pas encore été vue, cela se transcende en ce moment même.

… Silence…

Nous n’avons jamais été aussi proches de vous, vous n’avez jamais été aussi proches de vous-mêmes, en votre Éternité. Alors je m’adresse à chacun de vous, par les mots, par les signes, par ma Présence, par le Silence de votre cœur, par le Feu Igné ; je vous touche en ce moment même, où que vous soyez. Cela n’est pas mon Appel mais cela est la certitude de ma Présence et du déroulement parfait de l’achèvement de l’histoire de ce monde. C’est votre Résurrection et c’est votre Ascension, c’est votre renaissance en l’Éternité qui se jouent en ce moment même, avant même mon Appel et avant même la visibilité des signes célestes. Profitez donc de tout ce qui peut encore vous troubler, non pas pour vous en saisir mais pour le voir clairement, sans faux-semblants et sans faux-fuyants.

Il est temps de manifester cette Éternité, cette Joie éternelle. C’est ainsi que vous servez l’ensemble de la création, l’ensemble de ce monde, c’est en cela que vous assistez à l’Ascension de la Terre en ce moment même.

Aimez-vous les uns les autres, quoi que l’on vous fasse, quoi que vous fassiez, quoi que l’on vous ait fait. Passez outre les cris de votre personnage, et surtout pardonnez, car en pardonnant, vous libérez autant vous que l’autre de quelque lien que ce soit, de quelque histoire que ce soit. Soyez justes et vrais, en chaque circonstance.

N’oubliez pas, surtout, dès que le Feu vous touchera, de boire énormément, de demeurer tranquilles, de demeurer en votre cœur, car nous sommes tous là, en votre cœur, en ce feu de joie. Quels que soient les feux de ce monde, ils ne sont qu’une parodie, ils ne sont que tentative désespérée de vous enchaîner dans les mondes de l’illusion, et vous savez très bien que cela n’est pas possible, que cela ne peut durer. Quelle que soit votre installation dans l’aisance de cette vie, vous savez que ce n’est pas la Vérité, c’est cela que vous avez à voir peut-être encore, mais quoi que vous ayez à voir ou à vivre, soyez sûrs que nous sommes là en votre cœur, que mon Manteau Bleu est à votre disposition dorénavant, que le Feu de votre cœur s’activera dès l’instant où vous vous placez de vous-mêmes dans votre cœur, faisant fi de votre corps et de tout éphémère, vous permettant alors de mieux l’assumer, de mieux le dépasser, de mieux le vivre en toute liberté. Cela va être vrai dans quelques heures et cela sera de plus en plus vrai dorénavant.

Je vous remercie de votre écoute, je vous remercie de vos prières, je vous remercie de votre sincérité et je rends grâce à votre Éternité. Alors je bénis chacun de vous en cet instant solennel afin que votre habit de Lumière, votre corps d’Êtreté soit au-devant de vous et vous montre l’ineffable vérité de votre Résurrection.

Je vous bénis en ces instants, je vous bénis en chaque minute dès que vous vous tournez vers moi, je vous bénis en chaque circonstance que votre éphémère a à vivre, je vous abrite tous sous mon Manteau Bleu, je vous abrite tous en mon cœur comme vous m’accueillez en votre cœur, et comme vous accueillez chacun de vos frères et sœurs, comme chacun d’entre vous qui joue peut-être encore des jeux déroutants, ignorant la Lumière. Dites comme mon fils : « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font », mais vous, vous le savez, parce que vous le vivez.

Je vous aime et je vous bénis. Que mes quelques mots soient le réconfort en ce week-end pascal, en ce "Jour de la Repentance". C’est un pas important qui se franchit afin de vous montrer qu’il n’y a aucun pas à faire de plus que d’être là où vous êtes, dans votre vie comme dans votre cœur.

Je vous aime. Je salue chacun de mes enfants. Qu’il joue encore le jeu de l’éphémère ou qu’il s’installe en son Éternité, je ne fais pas de différence car je vois au-delà de toute apparence, comme je vous invite à le faire. Il n’y a pas d’autre ennemi que l’illusion, il n’y a pas d’autre ennemi que ce qui ne fait que passer, et qui passe dorénavant de plus en plus vite.

J’arrêterai là mes mots et je reviendrai aussi souvent que nécessaire, je vous l’ai dit, mais je vous préviendrai la veille de mon intervention afin que vous soyez tous, au moment de mon intervention, présents à vous-mêmes, présents en la Lumière. Et je vous dis donc à très bientôt, même avant mon Appel si cela est nécessaire.

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre, et je vous couronne de Grâce.

En la Vérité, j’honore votre présence et je vous dis à très bientôt.

… Silence…