SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

17 mai 2017

ANAËL – PARTIE 1 – MAI 2017


Je suis Anaël Archange. Bien-aimés enfants de la loi de Un, je salue votre éternité, et la Paix. Permettons-nous tout d’abord, tous ensemble, de vivre un moment de communion, de coeur en coeur.

… Silence…

Bien-aimés, me voici avec vous afin de répondre à vos questionnements concernant les processus qui sont enclenchés maintenant depuis deux mois. Ainsi je me propose, au travers de vos interrogations, de fournir des éclaircissements mais aussi des précisions qu’il vous serait utile d’entendre et d’avoir, pour vivre, je dirais, avec plus de tranquillité, ce qui est à vivre sur cette terre. Alors, je vous écoute.

Question : lors des Théophanies, en dehors des sensations au niveau de la poitrine, le son que je percevais à l’oreille gauche est désormais à l’oreille droite, et un nouveau son est apparu à l’oreille gauche, comme des cloches. À quoi cela correspond-t-il ?

Bien-aimé, le passage d’un côté à l’autre n’a pas la même signification qu’auparavant. En effet, il vous avait été stipulé que le son de l’âme, le Nada, était entendu à l’oreille gauche. L’oreille droite était, avant votre ouverture, en liaison avec ce que vous pouviez nommer, à l’époque, les désincarnés. Aujourd’hui il n’en est rien. Le son passe de gauche à droite et de droite à gauche, devient bilatéral. Le son entendu dans l’oreille droite correspond au chant de l’Esprit dorénavant, il n’y a plus de place pour un quelconque désincarné ou, si vous préférez, une quelconque place pour ce qui est de nature astrale.


Ainsi donc les Théophanies, le Coeur du Coeur, les communions, vous amènent à percevoir effectivement, pour certains qui ne l’avaient pas encore vécu, un changement de tonalité et de fréquence du son entendu à gauche ou à droite. Ce son devient effectivement plus cristallin et il est le dernier son avant d’entendre le Choeur des Anges, et aussi l’Appel de Marie, mais aussi les sons du ciel et de la Terre.

Il existe donc, vous vous en doutez bien, au niveau de la Théophanie, un processus de montée vibratoire mais aussi d’éclaircissement de la supraconscience au sein de votre conscience éphémère. Cela se traduit, bien sûr, par ce marqueur qui est le Nada ou son de l’âme, qui devient effectivement plus aigu, si vous préférez, et en tout cas plus cristallin et plus identifiable. N’oubliez pas qu’il y a dans ces moments-là aussi, au décours des Théophanies, la possibilité de méditer ou de porter sa tension et son attention vers le son entendu ; ceci fait d’ailleurs partie de certaines formes de yoga. Voilà ce que je peux en dire.

Il est donc tout à fait normal que vivant le Coeur du Coeur, vous rapprochant donc de l’Infinie Présence au cours de ces Théophanies, se manifestent en vous ces perceptions de sons et de tonalités différentes et aussi d’autres processus qui, je vous le rappelle, commenceront de manière étalée, progressivement ou brutalement, pour un nombre toujours plus grand d’entre vous, concernant ce qui a été nommé « piliers de Lumière » et dont la vocation première, au-delà de ce qui a été stipulé par Lord Métatron, est avant tout de relier les trois étages, corps-âme-esprit, au sein de la même unité, se traduisant, si vous ne l’avez pas encore constaté, au cours des Théophanies, par des sensations nouvelles, si je peux dire, non pas au niveau des Portes mais bien spécifiquement au centre du sacrum.

Certains d’entre vous sont amenés à percevoir cette colonne de Lumière sous forme des canaux existants et préalables ayant été décrits depuis fort longtemps, c'est-à-dire la Sushumna, Ida et Pingala. Ces trois forces, séparées jusqu’à présent, sont réunies au sein du même canal, tapissé de particules adamantines depuis fort longtemps. En fait, dès l’instant où vous avez vécu l’ouverture de la Couronne de la tête, petit à petit, au fur et à mesure de ces années, ce canal médian de la colonne vertébrale s’est tapissé de particules adamantines afin de permettre la remontée de l’Onde de Vie, si celle-ci est remontée pour vous. Toutefois, la mise en place de la Théophanie et le vécu de celle-ci, vous amène progressivement à conscientiser aussi cette partie de votre corps, quel que soit l’état vibratoire antérieur, quels que soient les vécus antérieurs. Il s’agit donc bien d’un retour au centre et d’un retour à l’Éternité.

La colonne de Lumière située en votre dos n’est rien d’autre que la Sushumna, recouverte de Lumière authentique et évitant donc les écueils bien connus de l’éveil de la Kundalini qui s’accompagnait systématiquement, je vous le rappelle, de l’apparition dans votre dos, en général, d’une entité nommée Archontique, venant vous chevaucher et vous faire croire que vous étiez libres. L’éveil de la Kundalini d’aujourd’hui n’est pas vraiment l’éveil de la Kundalini d’auparavant, puisque justement le canal médian nommé Sushumna est recouvert de particules adamantines, que cela soit dans le sens de la descente de l’Esprit saint ou de la remontée de l’Onde de Vie, perméabilisant le canal et évitant justement que les forces serpentines liées à Ida et Pingala ne puissent prendre le pas sur l’axe central.

… Silence…

Autre question.

Question : durant certaines Théophanies, le coeur ne se manifeste pas mais, à sa place, se présente un énorme espace vide. Est-ce un défaut de positionnement ?

Cela ne correspond absolument pas à un défaut de positionnement. La perception du chakra du coeur est plus manifeste, bien sûr, chez ceux d’entre vous qui ont vécu les processus nommés vibraux, les processus des Noces Célestes essentiellement. Ceux d’entre vous qui, aujourd’hui, vivent ces Théophanies et n’ont pas la perception claire de ce qui est nommé Coeur Ascensionnel ou chakra du coeur, ou encore Couronne radiante du coeur ou Couronne de Feu Igné, percevront simplement le mouvement de la conscience qui débouche effectivement sur un espace semblant de plus en plus vaste, qui n’est que l’antichambre, si je peux dire, de l’Infinie Présence, et ce, sans un mécanisme énergétique couplé, ni même vibral. Il s’agit alors directement d’un processus touchant exclusivement la conscience mais n’ayant pas encore d’effet, si je peux dire, sur la corporéité.

Il existe donc un travail réel qui est, bien sûr, au niveau du vécu, profondément différent pour chacun de vous selon l’antériorité, si je peux dire, de ce qui a été mené en vous durant votre vie, et plus particulièrement depuis les années des Noces Célestes, c'est-à-dire 2008 et 2009.

… Silence…

Je précise, avant de demander la prochaine question, que de la même façon qu’il y a quelques années, les intervenants qui communiquaient avec vous étaient accompagnés de l’Esprit du Soleil et du Choeur des Anges, aujourd’hui, depuis l’intervention de Métatron, il est désormais possible, lors de nos interventions, de réaliser spontanément une Théophanie en chacun de vous, que cela soit à l’écoute, que cela soit à la lecture. Il existe donc un potentiel nouveau, réel et concret, de la conscience éphémère à se retourner avec plus d’aisance et de facilité, comme vous l’a expliqué Métatron, en la conscience nommée supraconscience ou Infinie Présence, dégageant la voie, si je peux dire, à la liberté de votre conscience.

Question suivante.

Question : pendant la canalisation du Christ, une grande couronne de flammes était au-dessus de ma tête et au centre de la couronne, l’immensité. Est-ce une manifestation de l’Esprit ?

C’est plutôt une manifestation de l’accès à ta supraconscience. Comme je l’ai dit, les Théophanies s’accompagnent et s’accompagneront de manifestations de plus en plus présentes pour ceux qui les vivent. L’activation de la Couronne de la tête est particulière, si elle se présente lors d’une Théophanie. Si vous avez bien observé, il existe une forme de perception tout à fait différente au niveau de la Couronne de la tête, traduisant justement ce que j’ai exprimé, à savoir l’alchimie entre les trois étages, physique, celui de l’âme et celui de l’Esprit, représentés effectivement à la fois par le sacrum, à la fois par le coeur, et à la fois par la tête.

… Silence…

Autre question.

Question : pourriez-vous développer sur l’action d’Uriel dans les processus à venir ?

Bien-aimé, je pense que prochainement, Uriel aura l’occasion de s’exprimer, cela est de son ressort, mais il me semble que Lord Métatron vous a donné déjà des éléments. Le premier de ces éléments est le basculement de la conscience, préalable à son retournement. Cela vous a été expliqué à travers la réalisation de la croix au sein de votre corps physique, tracée entre le pilier de Lumière et ce qui est nommé le chakra du coeur, en son centre, et la Porte KI-RIS-TI. Cela vous donnera à vivre ce basculement de la conscience qui, effectivement, est accompagné par l’Archange Uriel. Je vous rappelle que l’Archange Uriel est l’Archange du Retournement. Il est aussi celui qui correspond à la Lumière Blanche de l’Unité, sensiblement différente de celle de Gemma Galgani. Toutefois, c’est en réalisant cette Unité en vous, entre la conscience éphémère et la conscience éternelle, que se réalise votre Libération.

Le positionnement de la conscience ordinaire permet effectivement de voir devant soi, et non pas tout autour de soi. Le basculement de la conscience à 90 ou 180 degrés dans le sens horaire, tel que défini par Lord Métatron, est le moyen qui vous est fourni, à travers la Théophanie et l’activation des ultimes structures concernant votre corps d’Êtreté, d’entrer en manifestation et en perception au sein même de votre conscience éphémère qui s’éteint et se dissout.

… Silence…

Question suivante.

Nous n’avons plus de questions écrites.

Il vous est bien évidemment loisible d’utiliser votre voix.

Question : il y a un an, au village des elfes, près d’un gros arbre, j’ai senti, au niveau du dos, à la racine des ailes, comme de la Lumière qui sortait en un immense tube qui a englobé l’arbre et moi et je me suis sentie projetée dans l’arbre. Il y a eu une communion de coeur à coeur avec l’arbre.

Je profite de ton témoignage, et je t’en remercie, pour dire les choses suivantes. Il vous avait été expliqué, il me semble, par Snow, voilà de nombreuses années, qu’il y avait la possibilité, au travers des arbres, de vivre un certain nombre de processus qui sont effectivement ce que tu as nommé une communion de coeur à coeur, et une délocalisation de la conscience de l’un et de l’autre. Aujourd’hui les arbres, vous vous en doutez bien, sont les premiers piliers de Lumière, adossés à de la matière, qui sont apparus sur cette terre, comme cela vous a été expliqué par le Commandeur, dès l’instant où les peuples de la nature se sont rendus, en quelque sorte, visibles à votre conscience.

Aujourd’hui les choses sont un peu différentes. Il vous a été demandé, effectivement, d’être dans la nature, et si possible là où il y a des arbres. Si vous, aujourd’hui, vous placez votre dos contre le tronc de l’arbre, alors à ce moment-là vous sentirez un certain nombre de processus de la conscience et énergétiques, correspondant au transfert du pilier de Lumière de l’arbre en votre pilier de Lumière. Il existe donc une réelle capacité des arbres, aujourd’hui, et surtout ceux à feuillage caduc, et effectivement, si vous avez la chance de connaître un arbre-maître, celui-ci est le plus à même de vous transférer l’information de la colonne de Lumière tel que l’a spécifié hier Lord Métatron. Je vous invite donc à expérimenter par vous-mêmes ce qu’il se produit dorénavant, et qui sera nécessairement différent de ce que vous aviez pu vivre voilà encore quelques mois ou quelque temps.

… Silence…

Autre question.

Question : lors de la canalisation de Métatron, j’ai senti sur mon flanc droit comme un serpent blanc-laiteux. Cela a-t-il une signification ?

Oui bien-aimée. Cela correspond à une transmutation d’engrammes sombres – le serpent –, mais celui-ci, comme tu le dis, était blanc, il était sur ton flanc droit, et il correspond donc à une cristallisation émotionnelle liée à un vécu traumatisant du passé où certaines entités ont nourri, en quelque sorte, se sont nourries de cette blessure qui était présente en toi. Le fait de voir le serpent blanc du côté droit, au niveau du flanc droit, signe l’éradication d’un engramme émotionnel lié à une blessure importante vécue dans ton passé et qui limitait, si je peux dire, ton énergie et ta conscience.

Il en est de même et il en sera de même lors des Théophanies spontanées ou programmées, lors aussi de nos interventions, où tout ce qu’il peut rester de résiduel, de résistance, vous le verrez aussi sortir de vous. Cela s’appelle « nettoyer sa maison ». Aucune entité de quelque nature que ce soit, fût-elle astrale, fût-elle Archontique, ou une entité simplement liée à une mémoire et incrustée, si je peux dire, dans vos champs énergétiques, parfois depuis fort longtemps, et qui n’avait pas jusqu’à présent, quelles que soient vos vibrations, la possibilité de s’évacuer en tant que phénomène résiduel, se trouve aujourd’hui évacuée. Je vous préviens donc par là que nombre d’entre vous vont voir littéralement sortir d’eux un certain nombre de choses qui n’avaient pas été vues, ni perçues, ni conscientisées. C’est ainsi que le Christ lave vos robes.

… Silence…

Si cela se produit lors d’une Théophanie, pour vous, de voir quoi que ce soit, laissez s’évacuer ce qui s’évacue. Je vous le rappelle, vous n’avez besoin ni de compréhension ni de rattacher cela à un évènement précis mais simplement, comme cela a été dit, de traverser cela et de laisser la Lumière agir et être. Ne vous saisissez de rien, dans ces moments-là, contentez-vous d’être l’observateur neutre qui constate, voit et traverse, et qui ne sera plus affecté par certains engrammes, certaines habitudes, certaines blessures, ou certaines… le terme « possession » est fort, mais certains parasitismes qui ne sont pas nécessairement liés systématiquement à des entités, mais en tout cas, à des phénomènes mémoriels ou des liens d’attachements passés, présents ou futurs, qui sont encore présents.

… Silence…

Le Christ vous a dit qu’il était à l’intérieur de vous et qu’il est venu comme un voleur dans la nuit pour un nombre restreint, mais chaque jour plus important, de frères et de soeurs humains sur cette terre. Ainsi donc, quand le Christ est là, il est accueilli, mais au préalable votre demeure, votre temple, et l’ensemble de vos structures subtiles, mais éphémères, doivent être lavées de toute souillure. C’est exactement ce qu’il se produit dorénavant et se produira de plus en plus avec les Théophanies.

Rappelez-vous que dans ces conditions qui se produiraient pour vous, il n’y a pas à engager ni explications ni compréhension, cela je viens de vous le dire, mais surtout de ne pas rentrer dans une quelconque dualité de combat, de réaction ou d’opposition. Car sinon, si vous faites cela, vous vous démontrez à vous-mêmes que vous êtes encore inscrits au sein de la personne et tout simplement, de l’ego. Seul celui qui reste aligné en la Lumière et en le coeur, qui peut être le témoin et l’observateur de ce qui s’élimine, et qui demeure dans la Théophanie, est libre. Celui qui réagit à ce qui est vu, alors il n’est pas libre, il est encore inscrit dans le fonctionnement de la dualité de ce monde. Le marqueur essentiel de votre liberté a toujours été et sera toujours de plus en plus présent : il s’agit de la Joie, de la béatitude et de la tranquillité intérieure.

… Silence…

Autre question.

Question : à quoi correspond le rituel de se laver les mains et les pieds ?

Bien-aimée, le lavement de pieds te renvoie, bien sûr, au lavement de pieds des apôtres par le Christ ; il en est de même pour les mains. Se laver les mains et les pieds est un acte, avant tout, énergétique et vibral. Le simple fait de laver les mains et les pieds libère en quelque sorte ce qui est cristallisé en vous. Vous libérez, de cette manière, ce qui encombre et obstrue les flux adamantins, de se manifester en vous lors des Théophanies. C’est en cela qu’il vous a été conseillé de laver vos mains et vos pieds, car c’est en ces endroits, au travers des zones réflexes plantaires et palmaires, que se situe bien évidemment l’hologramme du fonctionnement de votre corps, et aussi de votre Esprit. Lavant les mains et les pieds, vous permet ainsi de faciliter la propagation de la Lumière adamantine jusqu’aux extrémités de vos mains et de vos pieds, et donc l’établissement de la Lumière.

La Lumière, nous vous l’avons dit par diverses voix depuis quelques jours, ne s’attarde plus seulement sur les structures vibrales que vous connaissez mais parcourt dorénavant la totalité de votre corps. Il s’agit d’un éclairage fait de l’intérieur par la présence du Christ en vous. Cette Lumière adamantine, et surtout lors des Théophanies ou aux alentours des Théophanies, va permettre littéralement de laisser la Lumière prendre possession de toutes les parcelles de ce corps éphémère, sans rien oublier. Vous serez donc effectivement, avec votre corps de chair, dans votre corps de gloire ou corps sans couture, ou corps d’Êtreté si vous préférez.

Ainsi donc le corps physique, en sa totalité, est en train de devenir – et je parle au niveau collectif –, le lieu d’une transmutation et d’une transsubstantiation à nulle autre pareille, puisqu’il s’agit, quelle que soit votre destination, de passer d’un corps limité à un corps illimité, de passer du carbone à la silice, de passer de l’éphémère à l’Éternité.

… Silence…

Autre question.

Question : le Christ peut-il s’installer en nous si nous sommes restés dans la personne ?

Bien-aimée, tant que ton corps sera présent, tu seras toujours une personne, même libéré vivant. Tout dépend, je dirais, du degré de résistance de la personnalité ou de l’abandon de la personnalité, quels que soient les blessures, les karmas, les maladies ou autre. La limite n’est pas au niveau du corps, la limite est simplement dans l’aptitude ou la non-aptitude de votre conscience à lâcher.

Le Christ s’installera de toute façon, que la demeure soit propre ou pas, mais bien évidemment, les circonstances de ce réveil du Christ seront profondément différentes selon que vous avez lavé vos robes, plus ou moins complètement.

C’est essentiellement la vocation des Théophanies de vous donner, non pas l’accès à l’Éternité car il n’y a que vous qui pouvez le réaliser, c’est l’ultime pas, au Coeur du Coeur, le moment où votre conscience lâche et vit, si je peux dire, quelque chose qui n’est plus de l’ordre de la conscience ni de vous-mêmes mais de la totalité, qui est nommé le Parabrahman ou Absolu.

La Lumière, en cette phase finale, n’est pas là pour vous guérir, si ce n’est guérir les attachements à vous-mêmes, les attachements à la matérialité, et voir les dernières choses qui n’ont pas été vues. Et cela concerne bien évidemment la personne et non pas l’Éternité, mais la juxtaposition et dorénavant, cela vous a été expliqué, la dissolution de l’éphémère au profit de l’Éternité, s’accompagnent d’une forme d’éloignement de la conscience ordinaire, de la supraconscience, après leur reconnaissance mutuelle et leur fusion. Cela explique, bien sûr, les processus vécus ces dernières années, d’altération mémorielle ou de fonctionnement mental que je qualifierais de discontinu. Cela va bien évidemment s’amplifier.

Être de plus en plus présents au sein de votre coeur s’accompagnera de moins en moins de remontées de ce qui constitue votre personne, votre histoire ou quoi que ce soit de connu. Et cela est normal et ne doit pas attirer votre attention ou votre questionnement là-dessus mais, là aussi, encore une fois, de bien plus le vivre avec aisance et avec grâce.

Rappelez-vous que vous n’êtes ni ce corps ni cette personne, et que c’est justement ce qui a été nommé « être libéré de la personne ». Mais la personne, cela a été expliqué, il me semble, très longuement durant ces nombreuses années, la personne n’est jamais libérée ; tant que tu te considères comme une personne, il n’y a aucune porte de sortie, dorénavant.

Donc déjà, sur le plan expression/communication, ainsi que tu formules la question, montre bien évidemment ce que tu redoutes, c'est-à-dire être encore une personne. Je te rappelle que tu seras toujours une personne, mais es-tu libérée de ta personne, ou pas ? Ta personne elle-même ne sera jamais libérée. Ce n’est pas toi qui décides, ce n’est pas ton corps ou ta conscience ordinaire qui peut décider quoi que ce soit, c’est le sacrifice ou la crucifixion qui réalise cela. Acceptes-tu de lâcher ou te démontres-tu à toi-même que tu tiens encore à tes souffrances, à tes troubles, à tes attachements et à ce monde ?

Rappelle-toi qu’en définitive et en finalité cela ne changera rien, mais cela traduit déjà simplement, en quelque sorte, ton devenir et ta destination. Bien sûr, il restera toujours l’ultime grâce de l’Appel de Marie, mais ce que vous vivez, dorénavant, préfigure et anticipe ce que vous avez à vivre après l’Appel de Marie. Bien sûr, il existe encore et toujours des possibilités de changement. Ces possibilités de changement dépendent uniquement de ce que je viens de dire : es-tu libérée de la personne ou continues-tu à t’exprimer depuis la personne ?

Ainsi donc, les manifestations qui sont à vivre aujourd’hui n’ont pas, ni à être condamnées, ni jugées, ni discriminées, mais néanmoins il est tout à fait possible d’entr’apercevoir votre destinée, si je peux dire, jusqu’à la Libération, et donc d’appréhender peut-être un peu mieux ce qui se déroulera pour vous durant les 132 jours, selon votre emplacement depuis quelques semaines. Pas depuis deux mois mais plus précisément depuis la première Théophanie qui a eu lieu, je vous le rappelle, avant l’intervention de Marie du week-end pascal ou de la semaine pascale.

C’est pour cela que Marie ne vous a pas annoncé la première Théophanie avant qu’elle ait lieu, de manière à ce que vous vous rendiez compte par vous-mêmes si vous étiez en train de vivre ce processus ou pas, car je vous rappelle que ce processus n’a pas besoin de votre personne ni de votre personnage. Ce n’est pas vous qui décidez, si ce n’est dans le moment où vous vivez la Théophanie, qu’elle soit spontanée ou que vous décidiez de communier avec un frère ou une situation – sans rien demander, je vous le rappelle.

… Silence...

Autre question.

Question : comment concilier une activité professionnelle avec l’installation du Christ ?

Bien-aimée, ainsi que tu le demandes, cela va devenir impossible, et cela vous a été annoncé d’ailleurs, me semble-t-il. Jusqu’à présent, il était possible de concilier les activités ordinaires au sein de ce monde d’illusion et vivre, comme vous l’avez vécu, tout ce qui était à vivre. Aujourd’hui cela n’est plus la même chose, surtout depuis ce matin. Cette prise de conscience, telle que tu l’exprimes, va se poser chaque jour de plus en plus. Alors je n’ai pas de réponse toute faite, si ce n’est de te redire la phrase du Christ : « Laisse les morts enterrer les morts et suis-moi. » Là se prouve, pour certains d’entre vous, votre véritable capacité à vous démontrer ce que vous êtes, par vos choix, par vos attitudes.

Pour certains d’entre vous, l’Appel ou l’injonction de la Lumière sera tel qu’il ne sera plus possible de mener ce que vous meniez auparavant. C’est à vous, si je peux dire, en votre âme et conscience, de trancher. Nous ne pouvons et ne donnerons jamais aucun conseil particulier par rapport à cela, car chaque cas est un cas particulier et cela serait interférer dans votre liberté, mais nous insistons pour vous dire que maintenant, vous ne pourrez plus mener de front l’éphémère et l’Éternité jusqu’à l’Appel de Marie, car il est indispensable, selon votre rythme et selon vos prises de conscience, de sortir de tout engagement de la matrice, dorénavant.

Nous vous avons toujours dit, durant ces années et même après l’année 2012, sauf la période initiale des Noces Célestes où il y a eu de nombreux changements, qu’il fallait demeurer là où vous étiez. Aujourd’hui cela n’est plus vrai ; cela tient, simplement, aux Théophanies. « Nul ne peut pénétrer le Royaume des cieux s’il ne redevient comme un enfant. » Il sera plus difficile à un riche de passer le chas d’une aiguille qu’autre chose. Il vous faut, maintenant, déposer, selon ce que la Lumière vous enjoint, tous vos attachements, sans aucune exception. Cela ne veut pas dire par là qu’il vous faut tout quitter, mais c’est à chacun de vous de voir les résultats des Théophanies sur vos engagements au sein de ce monde.

La Lumière vous demande dorénavant un engagement complet et total. Certaines activités pourront être menées au sein de la personne, d’autres plus du tout. Je ne peux pas vous fournir de liste car cela est profondément différent pour chacun de vous. C’est donc en votre âme et conscience, réellement et concrètement, qu’il vous appartient de faire l’expérience, de décider, de choisir, c'est-à-dire d’être autonomes.

Je vous rappelle qu’après l’Appel de Marie et au moment de la stase, vous ne pourrez compter sur rien d’autre que ce que vous êtes en éternité. Le reste aura littéralement, concrètement et effectivement, disparu. Vous serez seuls au monde, vous serez le Parabrahman, que vous le vouliez ou non. Cela actualisera le Serment et la Promesse, tel que la Source vous en a longuement parlé.

C’est donc un vrai choix, qui n’a rien à voir avec l’assignation vibrale mais qui, simplement, vous montre la route la plus évidente pour vous, et les routes semées d’embûches. À vous d’être autonomes, à vous de décider ; c’est votre responsabilité et certainement pas celle de vos proches, amis, frères ou soeurs, et encore moins la nôtre, illustrant aussi la phrase du Christ : « Nul ne peut servir deux maîtres à la fois. » C’était encore possible jusqu’à il y a peu de temps ; maintenant cela va devenir de plus en plus impossible mais aussi, de plus en plus évident.

C’est donc en votre âme et conscience qu’il appartient réellement de trancher et de décider. À vous de voir les endroits où le coeur est là, et les situations, les engagements, où le coeur ne peut pas être là et ne pourra jamais être là. Cela peut être très brutal, mais je vous conseille de bien peser le pour et le contre d’une décision aujourd’hui, plutôt que d’y être confrontés a posteriori, au moment ou après l’Appel de Marie.

Rappelez-vous aussi ce qu’a dit le Commandeur, pour ceux d’entre vous, éveillés et vibrants : quand il existe encore des attachements ou des déficits de positionnement, le Commandeur vous a dit que cela allait frapper le corps de façon de plus en plus évidente et de plus en plus violente. À vous de voir les choses et à vous de décider. Nous ne pouvons que éclairer les choix qui sont possibles pour tout un chacun, mais il n’y a que vous qui pouvez faire cet ultime pas. Et la Lumière aujourd’hui, dans ses injonctions, vous montre la route, à vous de décider.

Je vous rappelle aussi, comme cela a été dit, que vous êtes très exactement à la bonne place, quoi qu’en dise votre personne et quoi qu’en pense votre conscience ordinaire. C’est pour vous, et pour chacun de vous, les circonstances les plus adéquates pour retrouver votre autonomie, si ce n’est pas déjà fait. Autonomie, aussi bien par rapport à la matrice que par rapport à tous les liens, mais aussi par rapport à nous, intervenants des autres plans de la Lumière que le vôtre.

… Silence…

Je rappelle que les rappels à l’ordre, tels que vous l’a expliqué le Commandeur, ne sont pas là pour punir, châtier ou rétribuer quoi que ce soit, mais c’est simplement l’Intelligence de la Lumière qui vous montre ainsi ce qu’il reste encore d’attitudes, de résistances ou d’attachements.

… Silence…

Autre question.

Question : cela concerne-t-il aussi le service et l’aide aux autres ?

Bien-aimée, l’aide et le service aux autres n’est pas une nécessité, il n’est pas non plus une obligation ou une orientation différente. Cela est différent dans chaque cas. C’est à toi de vérifier si le fait d’aider et de servir, qui est bénéfique, bien sûr, puisque le sens du service ou Bhakti Yoga vous a été présenté comme une voie royale, si je peux dire, pour découvrir ce que vous êtes en vérité, toutefois tout dépend comment ce sens du service est mené, et tout dépend des répercussions éventuelles sur ta propre conscience. S’il y a plénitude, s’il n’y a pas de sentiment d’être dépendant de cette activité pour être tranquille, alors continue.

Toutefois j’attire vos attentions, et je parle ici de tous ceux d’entre vous qui ont une activité que vous qualifiez d’aide, de service ou de thérapie, veillez à ne pas emmener non plus vos clients, vos patients, vos frères et vos soeurs qui viennent vous voir, dans une dualité trop importante, surtout s’ils ne sont pas ouverts. Ne renforcez pas les liens à la matrice, les liens au karma, les liens à la causalité, et je vous rappelle que l’action de Grâce ne connaît aucune causalité.

Ainsi donc je n’ai pas de réponse, là non plus, toute faite, parce que là aussi c’est un problème différent pour chacun. Certains d’entre vous sont autonomes au sein de la thérapie, d’autres sont pieds et poings liés dans leur posture et dans leurs techniques. C’est différent donc pour chaque thérapeute ou chaque service qui est mené. Soit le service vous allège, et vous le sentez concrètement, soit au sein de cet exercice, d’aide, ou de service, ou de thérapie, la Théophanie spontanée se met en route, soit au contraire votre coeur semble s’éteindre, vous êtes fatigués, énervés et le sentiment profond, qui deviendra d’ailleurs de plus en plus évident, d’être coupés de ce que vous êtes. C’est en fonction de cela que doivent être menés vos décisions et vos choix, et vos positionnements.

Ce que je veux dire par là, d’une manière générale, pour les thérapeutes comme pour la question précédente, j’ai synthétisé cela en disant que « nul ne pourra servir deux maîtres à la fois ». Ça c’est le premier point. Le deuxième point, c’est que surtout cela traduit votre capacité, justement, à vivre la Résurrection et le sacrifice. Je vous ai dit que cette période était idéale pour voir et entr’apercevoir ce que vous avez à vivre après l’Appel de Marie.

… Silence…

Les Théophanies sont donc le moyen de préparer de façon extrêmement active l’Appel de Marie. Il me semble d’ailleurs que Marie vous a invités à réaliser ces Théophanies de vous-mêmes, quel que soit votre emplacement, de plus en plus fréquemment, au-delà des Théophanies spontanées ou programmées. Vous vous démontrerez à vous-mêmes, alors, la réalité de l’Amour, la réalité de son action, ou alors la réalité de votre personnage qui est encore sur le devant de la scène.

… Silence…

Autre question.

Question : pouvez-vous développer ce que signifie « effectuer une Théophanie par nous-mêmes » ?

Effectuer une Théophanie par vous-mêmes, c’est simplement établir une relation entre votre coeur, un autre frère ou une autre soeur, une situation, où que soit située cette autre conscience ou cette situation. Aujourd’hui, Marie vous a dit de ne pas projeter quelque demande que ce soit lors de ces Théophanies, mais il vous est possible d’établir une communion de coeur à coeur avec n’importe qui, si je peux dire, sur cette planète ; c’est ainsi que vous êtes dans le service. Mais ne demandez rien pour la situation, pour la personne, pour le frère ou la soeur sur lequel cette Théophanie est mise en action. Ce n’est pas une demande, c’est l’établissement de cette communion au Coeur du Coeur qui réalise l’alchimie de la Libération. Elle vous permet de vous ajuster au plus proche de votre Coeur du Coeur, de l’Infinie Présence, de la Paix, de l’extase et de la Liberté.

Réaliser une Théophanie par soi-même, c’est simplement décider ce qu’a exprimé Marie ; il n’y a pas d’autre détail à donner que cela. C’est simplement, sans rien demander, se mettre dans le coeur, en conscience ou en vibration, selon ce qui est perceptible, et laisser s’établir la Théophanie dès l’instant où vous avez défini, non pas un but mais ce que nous pouvons appeler une cible d’échange et de communion.

Il n’est pas interdit de réaliser des Théophanies avec nous. Nous vous avions parlé, déjà depuis longtemps, et surtout les Étoiles et les Anciens, qu’il y avait une progression au niveau du Canal Marial, où celui-ci fusionnait avec le chakra du coeur, vous donnant à voir que le monde était en vous. Dès l’instant où vous vous placez dans votre coeur, non pas intellectuellement – mais pas nécessairement vibratoirement non plus, si vous ne percevez pas les vibrations – mais simplement en vous aidant de votre main, en vous aidant de ce que vous voulez, de faire porter votre conscience sur votre coeur, et après, simplement, penser à la personne, à la situation, aux frères ou aux soeurs sur qui cette Théophanie est établie.

Ce n’est pas une action de la volonté, ce n’est pas non plus le désir de changer quelque situation que ce soit qui doit vous effleurer – surtout pas –, mais simplement la volonté de bien, si je peux dire, mais non plus la volonté de bien au sein de la matière, qui était illusion, mais la volonté de bien au sein de l’Esprit, qui n’est pas à proprement parler une volonté mais qui traduit la présence de l’Esprit et de tout ce qui vous a été développé durant ces deux dernières années. Cela concerne aussi bien l’Esprit du Soleil que la matrice Christique, que le Choeur des Anges ou encore l’Impersonnel.

… Silence…

Autre question.

Question : la Théophanie peut-elle se faire avec un grand nombre de personnes en même temps ?

Bien-aimée, cela est l’apanage du Christ. Pour l’instant, contente-toi de faire ce que je nommerais du un par un. Cela sera réalisable, mais je te conseille d’attendre un peu, en particulier que la date nommée Ascension soit passée. À ce moment-là, la Lumière émanera de vous et irradiera de vous, même au-delà des Théophanies et indépendamment de votre volonté. Certains d’entre vous auront effectué l’ultime basculement de la conscience vers la droite à 90 ou 180 degrés. À ce moment-là, vous n’aurez même plus besoin de nommer cela Théophanie ou autre chose, ni même de savoir ce qui se produit, ni même de savoir quelle est la cible – parce que la terre entière sera la cible. Cela est pour dans peu de temps mais ce n’est pas encore pour aujourd’hui. Cela commencera, a priori, juste après l’Ascension, je parle de la date de votre calendrier.

… Silence…

Autre question.

Question : comment seront choisis les êtres qui vivront le tube de Lumière et le basculement à 90 ou 180 degrés ? Y a-t-il un nombre limité, comme l’a évoqué Métatron ?

Bien-aimé, ils ne sont pas choisis par nous. C’est vous-mêmes qui vous choisissez, et selon, là aussi, votre destination et selon ce qui sera à vivre pour vous durant les 132 jours. Je vous rappelle que la Théophanie n’a pas besoin de ce tube de Lumière, de cette colonne de Lumière au sein de votre dos pour être réalisée. Simplement, si ce processus décrit par Lord Métatron a lieu pour vous, il a commencé, je vous le rappelle, ce matin à huit heures, mais il n’a pas à être synchrone, il peut se produire entre maintenant et la fin des Radiances Archangéliques. Dès l’instant où cela se produira, vous n’aurez aucune hésitation, vous serez libérés vivants, non pas par l’Onde de Vie mais directement par le sacrifice de la conscience ordinaire. Ce n’est donc pas nous qui choisissons, là aussi, tout dépend de votre niveau de responsabilité, et surtout, de votre niveau d’autonomie.

Je pourrais donner une image pour cela, et cela concerne aussi bien les Théophanies que l’installation de ce basculement, tel que annoncé par l’impulsion Métatronique de ce matin. Vous voyez et vivez l’Éternité, le Coeur du Coeur, et de l’autre côté vous voyez ce monde, ses illusions, et peut-être ses plaisirs. Voyant les deux – et ceci étant de plus en plus flagrant, que cela soit au sein de l’éphémère quant à l’Illusion, que cela soit au sein de la véracité de votre éternité et de l’extase –, c’est vous qui décidez à partir de là.

Le nombre ? Il y a un nombre suffisant, comme l’a dit Métatron, mais ce nombre sera acquis, si je peux dire, dans cette période.

… Silence…

Cela participe grandement aux fluctuations de vitesse de Nibiru.

… Silence…

Autre question.

Question : depuis le début des Théophanies, je constate une accentuation de la mise en route de la Couronne de la tête, un feu brûlant d’Amour dans la poitrine. Les battements du coeur emplissent tout le corps, et les cellules pétillent comme si le corps était effervescent, jusqu’à ne plus le sentir. Puis je ressens une forte baisse de l’énergie vitale. Cela peut-il aller jusqu’à une mise en stase du corps avant la stase ?

La réponse est bien sûr « oui », et d’ailleurs cela est le but. C’est en ce sens que je disais que bientôt, si ce n’est déjà fait, il faudra choisir entre la matrice et l’Éternité. Pour certains d’entre vous, cela est préalable à l’Appel de Marie, et c’est exactement le but réalisé et observé par nous de ces Théophanies, depuis quelques semaines.

« L’Amour ou la peur » vous a-t-il été répété à d’innombrables reprises, l’éphémère ou l’Éternité, la Joie ou l’absence de Joie. Mais cette Joie est destinée, bien sûr pour l’instant, à ce monde, puisque vous apportez votre Présence et votre radiance, mais la finalité n’est pas ce monde. Ou alors, si cela l’est pour vous, alors cela signe simplement votre assignation vibrale et ce que vous avez à vivre durant les 132 jours.

Mais tout ce que tu as décrit correspond effectivement à ce qu’il se produit. Ce n’est pas la totalité, il reste aussi à avoir la perception claire et consciente des structures de Lumière vibrale. De la même façon que vous pouvez regarder votre main, de la même façon vous allez prendre conscience et voir ce corps d’Êtreté dans ses différentes fonctions, dans ses différents agencements de Lumière. Nous vous avons déjà parlé des Étoiles, des Portes, du tétrakihexaèdre, de la structure octaédrique située dans votre sacrum ; il en reste d’autres, bien sûr, mais c’est à vous de les découvrir et de les vivre, je ne suis pas là pour faire une leçon d’anatomie subtile. Mais ce que tu as dit correspond tout à fait à ce qui est envisageable au décours d’une Théophanie.

… Silence…

Autre question.

Question : la Théophanie est-elle toujours efficace lorsque l’on s’endort ?

Bien-aimée, qui peut être plus sûre que toi ? Mais je te réponds que l’endormissement ne gêne en rien. Comme je l’ai dit, il peut y avoir la voie de la perception vibrale du corps d’Êtreté, cela fait l’objet de la précédente question, mais j’ai répondu dans une autre question qu’il était possible de vivre cela avec la conscience, sans aucune traduction au niveau du corps. Par contre, même si tu t’endors, et donc rien n’est perçu dans le corps, la différence sera significative pour toi. Que t’apporte la Théophanie ? Qu’observes-tu dans le fonctionnement ordinaire de ta conscience comme de ta vie ? Quels en sont les bénéfices, ou pas ? Le sommeil ne gêne en rien.

… Silence…

Autre question.

Question : lors d'une Théophanie spontanée, se retrouver à genoux sur un tapis de fleurs blanches à quatre pétales a-t-il une signification ?

Bien-aimée, cela est concret ou cela est une vision ?

Question : c’est une vision intérieure dans la Théophanie spontanée.

Bien, être à genoux, fléchir le genou, c’est se soumettre à l’Esprit. Cela est connu dans, je dirais, tous les courants traditionnels et religieux. Maintenant, tu es à genoux, non pas sur du sol mais sur des fleurs blanches à quatre pétales ; le quatre te renvoie à l’équilibre. Ce qu’il se produit est donc une image liée à l’effet de ta Théophanie spontanée qui se traduit par cela. La Théophanie t’oblige, ou te propose, de te mettre à genoux, c’est-à-dire de laisser la personne et d’être soumise à l’Esprit. C’est ainsi que tu découvres ce parterre de fleurs blanches à quatre pétales, l’équilibre des Éléments, l’équilibre de ta vie, l’équilibre de ton corps. Cela traduit aussi certainement pour toi que la seule issue à tout ce qui peut te gêner est justement le Coeur du Coeur, c’est-à-dire les Théophanies. Il y a donc une forme de reddition de la personne qui est en quelque sorte préalable à la crucifixion et à la Résurrection.

… Silence…

Autre question.

Question : ressentir à nouveau les liens aux chevilles, a-t-il la même signification que par le passé ?

Bien-aimée, non, et cela a été déjà spécifié mais je te redonne la réponse. Il est indispensable de ne pas vivre les communions comme cela avait été possible durant la période consécutive aux Noces Célestes, qui avait été nommées « communion, fusion et dissolution ». Aujourd’hui, nous employons un terme plus précis qui est : « communion du coeur et Théophanie ». Bien évidemment, cela doit se vivre non pas comme cela s’est vécu au moment de la libération de certains corps d’Êtreté, c’est-à-dire à distance, mais doit se vivre directement dans votre coeur, et donc en étant présents.

Certains d’entre vous ont une légère propension à vouloir s’échapper au plus vite de la prison, c’est pour cela qu’il est indispensable de vous maintenir au sol, présents, et c’est en ce sens que les chevilles, ou aux poignets dans certains cas, quand il y a nécessité de vous verrouiller au sein de votre éphémère pour vivre l’Éternité. Je parle de l’emplacement de votre conscience et de votre corps. Ainsi donc la signification, aujourd’hui, n’est pas de vous empêcher de partir mais bien plus de vous verrouiller en l’Ici et Maintenant, seule façon de vivre la Théophanie de façon complète, si je peux dire. Ces liens peuvent donc même aujourd’hui se présenter au niveau des poignets, même s’ils avaient disparu depuis des années, parce qu’il n’est pas question de partir ailleurs ou dans une autre dimension, mais de faire bénéficier l’éphémère, votre corps et ce monde, de la Théophanie. Elle ne se passe pas ailleurs qu’ici, au Coeur du Coeur, en vous, dans ce corps et dans ce temps.

… Silence…

Autre question.

Question : peut-on demander d’avoir ces liens pour ne pas s’endormir ?

Bien-aimée, pour certains d’entre vous, il est préférable de dormir, l’important n’étant pas, éventuellement, de vivre cette Théophanie, même si c’est très agréable, mais surtout de constater les effets après. Quand je dis après, ce n’est pas immédiatement après, c’est dans le déroulement de vos journées, de vos habitudes, de vos comportements, de tout ce qui se déroule dans votre vie aussi, si vous le vivez au niveau vibral.

Je précise aussi, et cela a été répété, il me semble, à d’innombrables reprises : si vous disparaissez, cela traduit, non pas seulement votre endormissement, mais la capacité à ne pas être retenus par un attachement à ce monde, à ce corps, aux situations ou à la matière. Les Théophanies ne sont pas faites pour vivre autre chose que la Paix et la béatitude même si, bien sûr, il y a des conséquences au niveau vibral et sur vos vies, mais cela ne concerne pas la Théophanie en elle-même mais bien plus les résultats. Tu peux bien évidemment demander à ce que les liens des poignets ou des chevilles se réactivent, mais cela ne te préservera pas de l’endormissement.

… Silence…

Autre question.

Question : ceux qui seront les piliers de Lumière, vivront-ils les 132 jours pour accompagner les frères et soeurs ?

Bien-aimée, cela n’est pas obligatoire. Pour chacun cela sera différent, je ne peux pas te donner de règle selon que tu vives, ou pas, le pilier de Lumière ou la colonne de Lumière, d’ici à la Pentecôte. Mais cela correspond surtout, non pas aux 132 jours mais à autre chose qui est, comme cela a été expliqué par l’Archange Métatron de servir, par votre irradiation et votre Présence et non plus par la Théophanie, ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas continuer les Théophanies mais qu’à terme, bien évidemment, ces frères et ces soeurs humains incarnés qui vivent le pilier de Lumière, auront une utilité, si je peux dire, dans leur service, où qu’ils soient situés. C’est-à-dire que cela n’est, a priori, pas une indication formelle de ce que vous avez à vivre durant les 132 jours. La seule indication formelle par rapport à cela, je vous l’ai dit, c’est ce que vous vivez présentement et, surtout, depuis le 8 mars.

Certains d’entre vous se sont réajustés, après avoir été touchés au niveau de leur corps, d’autres n’ont toujours pas compris, si je peux dire, et accepté. Comme vous l’a dit le Commandeur, il faudra alors que la Lumière frappe de plus en plus à votre porte.

Rappelez-vous les expressions que j’employais voilà de très nombreuses années. Je vous parlais d’être les ancreurs de la Lumière. Vous avez permis l’ancrage de la Lumière sur la Terre. Après, vous avez été appelés les semences d’Étoiles, avant aussi d’ailleurs, et ensuite vous n’êtes plus à proprement parler dans ceux-là. L’installation de votre supraconscience avant l’Appel de Marie, manifestée de manière effective, cela était déjà le cas pour les Libérés Vivants, qui vont être rejoints par d’autres frères et soeurs vivant ce processus de basculement de la conscience et de retournement. Ces êtres-là ont bien évidemment une liberté totale, dès l’instant où ils sont autonomes et libérés vivants, de s’établir où ils veulent, en fonction de ce qu’ils souhaitent : être Absolus dès maintenant, à l’Appel de Marie, ne plus être affectés par quoi que ce soit de ce monde, être sur un Cercle de Feu, ou parcourir ce monde.

Ce n’est pas nous qui vous affectons, ce n’est pas une assignation, ce n’est pas une assignation de la Lumière, mais c’est la concrétisation de la Lumière qui débouche sur des spécificités qui vous sont propres.

… Silence…

Autre question.

Question : faire une Théophanie avec une situation ou un proche avec qui nous avons des attachements ou des liens, peut-il être un moyen d’aider ces liens et attachements à se dissoudre ?

À condition de ne pas postuler que cela est fait pour libérer un attachement, mais simplement se placer au Coeur du Coeur et établir la relation au Coeur du Coeur. Mais si tu pars avec cet objectif, il ne se réalisera pas. Sois spontané, dans cette autonomie et dans cette liberté, et ne te préoccupe pas d’un quelconque résultat, car dès l’instant où tu parles de liens, c’est la personne qui s’exprime. Vis les Théophanies, avec ces membres-là si tu le souhaites, et vois après ce qu’il en résulte, mais ne pose jamais de préalable tel que tu l’as demandé. Ne demande rien à la Lumière par rapport à se libérer de ces liens, mais réalise la Théophanie et vois. Parce que dès l’instant où il y a objectif, dès l’instant où il y a demande, dans ce cas précis de la Théophanie, il n’y a plus de présence à toi-même, en ton éternité, il y a désir de la personne.

La Théophanie doit être vécue sans objectif autre que de vivre le coeur à coeur. Sans préjugés, sans demande et sans attente. Se produira ce qu’il doit se produire par la Grâce et l’Intelligence de la Lumière, et non pas par une quelconque volonté personnelle qui est vouée à l’échec d’emblée. Rappelle-toi : tout ce à quoi tu t’opposes, en tant que personne, se renforce. Cela est d’autant plus vrai aujourd’hui, avec la diffusion de la Lumière à ce niveau d’intensité et de réalisation, si je peux dire.

… Silence…

Question suivante.

Question : voir son propre cadavre est-il la confirmation de quitter son corps après les trois jours ?

Bien-aimée, effectivement, dans cette vision, tu as dit au revoir à tout passé. Tu illustres à la perfection, à travers ce que tu as vécu dans cette Théophanie, le fait de « laisser les morts enterrer les morts ».

… Silence…

Autre question.

Question : l’installation de la colonne de Lumière a-t-elle commencé chez certains, durant ces dernières semaines ?

Oui, tout à fait, de la même façon que la première Théophanie a été réalisée sans que vous en soyez informés. Mais disons que l’impulsion Métatronique de ce matin 8 heures a été le départ, si je peux dire, de cette campagne particulière. Mais bien évidemment, certains d’entre vous ont tout à fait pu vivre cela en préalable.

… Silence…

Autre question.

Question : vivre la colonne de Lumière signifie-t-il qu’il y a eu basculement de la conscience ou cela peut se faire sans ce basculement ?

Trois cas de figure sont possibles. En règle générale, il y a conjonction de la colonne de Lumière, du basculement de la conscience, et de la Libération. Certains d’entre vous peuvent vivre les prémices de la colonne de Lumière, mais la finalité – qui est le Coeur du Coeur – induit systématiquement le basculement vers la Liberté et l’Autonomie, que cela soit synchrone ou suive de très près. Il est possible aussi, et vous l’avez compris, de vivre ce basculement de conscience sans avoir senti, perçu, la colonne de Lumière, pour ceux d’entre vous qui n’ont pas vécu les vibrations et les étapes que nous vous avons décrites depuis de très nombreuses années.

… Silence…

Question suivante.

Question : l’installation de la colonne de Lumière induit-elle la fusion des quatre Éléments en nous, pour fusionner dans l’Éther ?

Oui, en totalité. L’activation des quatre Éléments, nombre d’entre vous l’ont déjà vécue à travers l’activation de la petite Couronne de la tête. Bien évidemment, l’activation du pilier de Lumière ainsi que le retournement de la conscience consécutif vont souvent entraîner cette alchimie particulière où vous rejoignez la Merkabah interdimensionnelle collective, l’Androgyne Primordial et la Fontaine de Cristal, où il n’y a plus de possibilité d’identification à quelque forme que ce soit ou à quelque dimension que ce soit. Donc, la finalité en est le Parabrahman.

… Silence…

Autre question.

Question : le réaliser en nous permet-il aux Éléments de l’atmosphère de basculer dans l’Éther ?

Je ne suis pas sûr d’avoir saisi.

Question : vivre la colonne de Lumière peut-il aider l’ensemble de l’humanité à basculer dans l’Éther ?

C’est exactement le but. Devenant irradiants de Lumière et non plus seulement semeurs ou essaimeurs de Lumière, la Lumière irradiera de vous, de partout. Vous serez devenus, effectivement et concrètement, radioactifs. À ce moment-là, les Théophanies sont plus liées au Coeur du Coeur mais à votre propre Liberté et Autonomie, qui est bien évidemment contagieuse et contribue à l’Ascension de la Terre et à votre Libération.

… Silence…

Autre question.

Question : ceux qui seront radioactifs, qui vivront la colonne de Lumière, devront-ils éviter de toucher des enfants ?

Non. Cette radioactivité dont je parle, n’est pas tout à fait de la même nature que ce que vous pouvez concevoir. Il n’y a pas de notion de distance. Ce rayonnement est le rayonnement de l’Éther primordial. Il est radioactif dans le sens où il ne transporte pas de particules ou d’éjection particulière de rayonnements gamma, thêta, alpha ou bêta. C’est un autre rayonnement qui vous est strictement inconnu sur terre et qui n’est pas détectable par vos propres instruments, mais simplement l’effet, par votre présence, qu’il soit proche ou à l’autre bout de la planète, sera le même. Ne vous préoccupez pas de savoir quoi faire de cela, cela se fait automatiquement.

Vous l’avez vu, la différence entre la Théophanie et le processus décrit par Métatron est le suivant : la Théophanie, je vous l’ai dit, doit être dirigée un par un, sur une cible après l’autre. La radiance de votre éternité présente en ce monde, à travers le processus Métatronique de la dernière impulsion Métatronique est un petit peu différent. Vous n’avez pas, à ce moment-là, à décider quoi que ce soit sur qui que ce soit, même dans la liberté totale, mais votre simple présence suffit à nourrir le monde. Vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie. Cela se passe de commentaires et cela se passe aussi d’énergie ou de transfert de quoi que ce soit, et cela se passe aussi de cible. Votre cible est alors, spontanément, l’ensemble des mondes – c’est-à-dire vous-mêmes.

… Silence…

Autre question.

Question : y-a-t-il un temps minimum pour que la Théophanie soit efficiente ?

Cela transcende toute notion de distance et de temps. Il n’y a aucune latence, c’est immédiat. Si une personne ressent cette Théophanie avec distance, cela veut dire que cette Théophanie était vécue depuis un autre point de départ.

Rappelez-vous qu’il existe aussi, dorénavant, des Théophanies spontanées, voire, comme l’a dit Marie, une Théophanie perpétuelle qui est en train de s’installer. Pour l’instant, il vous semble exister une personnification entre le point de départ, vous, et une cible. Vous constaterez prochainement que cela ne veut plus rien dire non plus.

… Silence…

Autre question.

Question : l’installation de la colonne de Lumière est-elle liée au même mécanisme que ce qui avait été nommé la fusion des trois foyers ?

Non, cela est un petit peu différent. Bien évidemment, l’objectif est le même mais, je dirais, à une autre octave de Liberté, puisque là, j’ai bien parlé d’Autonomie et de Liberté définitives. Cela était rarement le cas lors de la fusion des trois foyers, tel que cela avait été présenté. Cette fusion des trois foyers ne se réalisait pas par la Sushumna ou par le Canal de l’Éther, elle se réalisait par une mise en syntonie, directement entre chaque Couronne et le sacrum. Si tu veux une image plus parlante : la fusion des trois foyers se réalisait, non pas par le Canal de l’Éther mais se réalisait directement par résonance de l’un à l’autre des foyers.

L’installation du canal de Lumière, indépendamment de ses spécificités, réalise bien sûr cette fusion des trois foyers, mais encore une fois, à une autre octave, qui n’est pas simplement le Feu vibral, qui n’est pas simplement l’activation des nouveaux corps ou de la totalité de votre corps d’Êtreté, mais retenez bien, surtout, l’Autonomie réelle et concrète, et la Liberté véridique.

… Silence…

Question suivante.

Question : comment les personnes qui ne sont pas connectées pourront-elles percevoir ces piliers de Lumière ?

Mais il a bien été stipulé qu’ils seront visibles avec vos yeux de chair, non pas sur vous mais dans la nature. Ils le sont déjà en certains endroits, mais ils ne sont pas fixes. Ils deviendront fixes. Là où vous les verrez, ils ne bougeront plus, bientôt. Donc, ce n’est pas une question d’être informés, ce n’est pas une question d’être ouverts, ou pas, puisque cela touche votre réalité sensible. Je parle des colonnes ou piliers de Lumière présents non pas en vous mais directement à la surface de la terre.

Question : je parlais pour les personnes qui seraient ces colonnes de Lumière.

Et quelle était la question, alors ?

Question : comment seront-elles pressenties par les personnes de leur entourage ?

Cela dépend du degré d’ouverture de ceux qui sont en face, mais il n’y a pas à se poser ce genre de question. Ce qui est important, c’est ton emplacement à toi-même. Si le pilier de Lumière est installé et que le basculement de la conscience a eu lieu, alors tu constateras sans ambigüité que tu n’es pas de ce monde et tu te réfugieras de plus en plus dans ton coeur, et restera en béatitude ou en pré-stase, si tu préfères, sans aucune difficulté. Ce qui veut dire, entre autres, que pour ceux qui seront porteurs de ces piliers de Lumière, et qui auront basculé la conscience ainsi que cela a été décrit par l’Archange Métatron, alors à ce moment-là vous ne serez plus de ce monde, même en y étant encore au travers de votre corps de chair. Votre conscience aura définitivement basculé en Éternité.

… Silence…

Question suivante.

Question : le tube de Lumière est-il représenté par 3 couleurs : bleu foncé, bleu clair et blanc à l’intérieur ?

Il te manque le rose. Il y a donc quatre couleurs possibles et potentielles, mais le plus souvent, ils vous apparaîtront comme des piliers de Lumière blancs. La coloration, je parle des piliers de la nature, de couleur bleue ou rose, ont une spécificité légèrement différente, mais il est tout à fait possible d’observer ces piliers de Lumière, comme tu l’as dit, de couleur bleue avec différentes tonalités, blanc, mais aussi rose. Il n’y a toutefois pas de différence fondamentale dans le mécanisme de réalisation de ces piliers. En vous, par contre, ils sont bien évidemment constitués uniquement de la vibration de la Lumière vibrale blanche. La coloration est présente au sein de la nature mais non pas au sein de votre corps.

… Silence…

Question suivante.

Question : le fait de ne plus ressentir sa conscience est-il un indice de pré-retournement ?

Bien-aimé, le mot « ressentir sa conscience » ne m’évoque rien. Disons plutôt, si tu en es d’accord, « être conscient », ou pas. Il ne faut pas confondre la conscience de l’histoire, la conscience du personnage et la conscience pure, Sat Chit Ananda, qui n’ont rien à voir. Ce que j’ai traduit par la pré-stase, ou énoncé comme étant une possible pré-stase, correspond, comme cela a été déjà expliqué, à un éloignement de l’histoire, de la mémoire, et de toute préoccupation concernant ce corps ou concernant quoi que ce soit de ce monde. Ce n’est pas un refus du monde, c’est l’impulsion de la Lumière Métatronique qui t’emmène à te détourner de manière définitive vers ton éternité.

Cela se traduit, ainsi que vous l’avez déjà vécu, pas par ce mécanisme-là mais par d’autres mécanismes, en particulier l’Onde de Vie ou le Canal Marial, la capacité à ne plus être attachés ni même reliés à l’histoire de ce monde comme à l’histoire de ta personne. Il ne s’agit pas, à proprement parler, de ne pas sentir sa conscience mais bien plus d’être ailleurs que dans la conscience ordinaire, sans pour autant avoir fui, mais en étant installés en cette Demeure de Paix Suprême où, comme vous le savez, il n’existe que la Paix, la Joie, la Grâce et la béatitude, et l’extase. Mais tu peux avoir l’impression, effectivement, de ne plus te sentir, à proprement parler, comme auparavant, avec, comme je l’ai dit, parfois un sentiment d’étrangeté, non pas par rapport à ce qui est vécu en l’Éternité mais carrément de l’étrangeté de ce monde et de ce corps.

… Silence…

Autre question.

Question : quelle va être la hauteur des piliers dans la nature ?

Ils joignent le ciel et la Terre, ils se perdront donc dans le ciel, ou dans les nuages. La perspective que vous en aurez, c’est que c’est quelque chose qui est un pont entre le ciel et la Terre. Il est donc du sol jusqu’au ciel, cela représente plusieurs kilomètres. En fait, ces piliers de Lumière sont une forme d’invagination de la ionosphère, sous l’influence des rayonnements divers venant de La Source, du Soleil, du Cosmos. Ils joignent, réellement et concrètement, le ciel et la Terre. Vu l’endroit où est située la ionosphère, bien évidemment, vous n’avez pas le point de vue qui vous donne accès jusqu’à si haut, ils vous sembleront monter jusqu’au haut du ciel.

… Silence…

Question suivante.

Question : convient-il d’aller s’immerger dans ces piliers de Lumière s’il y en a à proximité ?

Cela n’est pas vraiment conseillé, mais faites ce que vous ressentez à ce moment-là. Certains d’entre vous seront attirés de manière irrésistible par ces piliers. Je vous rappelle que ces piliers de Lumière, et vous en avez l’expérience lors de certains actes de thérapie réalisés, vous savez que moi-même matérialise un pilier de Lumière, de Lumière vibrale blanche, qui est bien sûr limité à des plans dimensionnels précis, qui permettent aux intervenants de descendre à l’intérieur de cette vibration pour apparaître, littéralement, au sein de votre dimension. Pour les piliers de Lumière, c’est un peu différent parce que c’est le mariage du ciel et de la Terre. Ils ont une utilité qui vous a été décrite, mais c’est à vous de ressentir ce qu’il se passe, s’il y en a toutefois autour de vous. Ne vous attendez pas à en trouver, de manière imagée, à chaque coin de rue ou à chaque coin de forêt, mais vous serez informés parce qu’ils seront pris en photos en d’innombrables endroits.

… Silence…

Question suivante.

Question : vu que les Théophanies auront lieu de plus en plus souvent, serait-il souhaitable de manger de moins en moins ?

Obéis simplement à la logique de ce que demande ton corps, vous le sentirez très vite. Certains d’entre vous, d’ailleurs, ne mangent quasiment plus, et sont très gênés par l’alimentation. D’autres, au contraire, dévorent. Pour chacun, cela est différent. La meilleure considération et le meilleur conseil, c’est d’observer ce que fait la nourriture sur toi. Et surtout, quel type de nourriture. Mais il n’y a pas de conseil tout fait, pour chacun d’entre vous cela est, aussi, différent.

Il vous avait été demandé, avant les Radiances, et aussi, je pense, avant les Théophanies, d’être légers, en quelque sorte. C’est à vous qu’il appartient de vérifier par vous-mêmes ce qu’il se produit. Bien évidemment, il vous est possible de manger moins, de vous épurer, avant les Théophanies programmées, mais en ce qui concerne les Théophanies spontanées, vous n’avez aucun moyen de savoir. Et comme celles-ci surviendront de plus en plus de manière extensive, et à des horaires même différents de ceux qui vous ont été communiqués, il vous sera très possible de voir l’effet des aliments sur vous et de certains types d’aliments, si une Théophanie vous tombe dessus, pendant, juste avant ou après un repas ou une prise d’aliments, quelle qu’elle soit.

Et vous serez alors à même de faire l’expérience, mais vous ne pourrez pas éviter, et c’est le but, lors des Théophanies spontanées, d’exercer, bien sûr, une quelconque préparation alimentaire ou autre. L’effet de surprise doit là aussi jouer. Ces Théophanies spontanées pourront vous concerner individuellement mais aussi collectivement, comme vous vous en apercevrez en certaines régions, en certains pays, à des moments donnés. En échangeant avec les frères et les soeurs, vous constaterez qu’ils ont vécu les mêmes processus au même moment, et à d’autres moments absolument pas. C’est justement cette diversité des Théophanies spontanées qui rendra compte de l’intensité de ce qui est vécu, et aussi de la généralisation de ce processus.

… Silence…

Autre question.

Question : les oiseaux ascensionnant les premiers, cela signifie-t-il qu’ils vont disparaître à nos yeux prochainement ?

J’en doute fort. Le chant des oiseaux, le nombre d’oiseaux, malgré les disparitions d’animaux qui ont commencé voilà quelques années, est plus important que jamais. Bien évidemment ils chantent, eux aussi, et ceci dit, c’est normal, c’est le printemps, mais ils chantent aussi leur propre résurrection. Cette résurrection, bien sûr, n’a rien à voir avec la vôtre. Et en ce qui concerne les égrégores de création de cesdits animaux, ils seront aussi, eux, libres au sein de l’égrégore ou, si vous préférez, de l’âme collective, puisqu’il n’y a pas d’âme individuelle, excepté pour certains animaux et aussi une espèce d’oiseaux.

Toutefois, excepté vos structures sociétales, vos structures organisationnelles et votre électronique, ne vous attendez pas à voir tout disparaître d’un coup, excepté, bien sûr, au moment de ce qui a été appelé le grille-planète final. Pour le moment et cela a été, il me semble, évoqué, vous allez constater les comportements animaux profondément différents. Quand je dis animaux, cela concerne aussi bien les insectes que les oiseaux, que les mammifères et que les animaux domestiques. Ce processus est déjà visible, si je peux dire, depuis un certain temps, mais il va prendre une nouvelle dimension et une nouvelle intensité.

… Silence…

Autre question.

Question : quelle va être la conséquence sur le monde, de l’annonce faite par Christ sur les différentes religions ?

Nous l’espérons, foudroyant. En tout cas, quand je dis foudroyant, c’est peut-être l’opportunité de se mettre une dernière fois en colère et de réaliser cette escroquerie. La religion, telle qu’elle existe, ne sera toujours qu’un processus exotérique, adapté à la société extérieure, et cela est valable même s’il y a eu, au sein des différentes religions, des mystiques. C’est valable pour toutes les religions. Les religions font partie de la matrice. Êtes-vous chrétien, musulman, juif, arabe, êtes-vous blanc, êtes-vous noir, quand vous quittez ce monde ? Ce ne sont que des enfermements et des outils d’enfermement, sans aucune exception.

Tant que vous suivez une religion, vous n’êtes pas libres, même si au sein de ces religions il y a eu bien évidemment, que cela soit dans le monde musulman, le monde juif et le monde catholique, puisque nous parlons de cela, des êtres libérés, mais avouez qu’ils ont été plutôt rares, par rapport à ce qui se vit en ce moment. La religion vous parle toujours de conduite morale et vous parle de l’avenir ; nous, nous vous parlons de l’instant présent, et seulement de cela, et de la Libération. La finalité n’est absolument pas la même. Toutes les religions sont là pour vous empêcher d’être libres, quoi que vous en disiez, quoi que vous en pensiez. Donc cet effet d’annonce est, bien évidemment, voulu, et même revendiqué.

Autrement dit, il n’est plus temps de tergiverser avec ces billevesées qui n’ont d’autre intérêt que de vous laisser dans l’ignorance, dans la croyance, dans la soumission, et dans la peur. D’autant plus que je vous rappelle que les religions ont toutes été créées par l’homme, et sont toutes le reflet de celui qui vous enferme, c’est-à-dire Yaldébaoth. Le « Yahvé », le « Allah » ne sont rien d’autre que le Diable en personne, et personnifié. Tant que vous n’avez pas vécu cela, vous n’êtes pas libres. La Liberté n’a pas à s’encombrer, ni d’une religion, ni de concepts, ni d’aucun élément extérieur. C’est pour cela que nous insistons dorénavant sur le fait de rentrer à l’intérieur de vous, par les Théophanies ou par tout autre moyen, vibral ou autre.

Dès l’instant où vous vous déclamez juif, musulman, vous êtes sectaires, c’est-à-dire que vous excluez le reste des religions. Comment peut-il y avoir un espace de liberté, de compréhension et d’autonomie au travers de ces systèmes qui vous conduisent directement, ainsi que vous le voyez, à ce que vous nommez la troisième conflagration mondiale. Il est peut-être temps, dorénavant, d’oublier toutes ces sornettes et toutes ces histoires. Au plus vite sera le mieux pour retrouver votre liberté.

Vous n’avez à être assujettis à aucun dieu, à aucun être de Lumière et à aucune dimension, vous êtes des êtres d’Éternité. Les religions concernent la personne, et seulement la personne, même, et je le redis, s’il y a eu, parmi ces religions, des êtres qui ont réussi à être libres. Cela n’est plus d’actualité. Il y a deux façons de mettre bas les religions : la façon utilisée par les méchants garçons, qui renient le christianisme, qui renient l’idée même d’un quelconque avenir et d’un quelconque avenir dans l’au-delà, puisqu’ils ne le connaissent pas. Ils ne sont que le regard tourné vers cette terre et construisent toutes leurs idéologies, toutes leurs stratégies, que cela soit à l’échelon individuel comme collectif, uniquement adaptées à ce monde. Votre Royaume n’est pas de ce monde. Il n’y a rien à gagner ni rien à perdre au sein de ce monde puisqu’il est, vous le savez, falsifié, et que tout ce qui est vécu n’est que de l’ordre du symbole ou de l’illusion.

Il y a un moment donné où vous devez lâcher toutes les béquilles. Nous en avions longuement parlé durant la période préalable aux Noces Célestes, quand j’essayais de vous faire toucher du doigt la notion d’Abandon à la Lumière, la notion de vérité relative et de vérité absolue. Si cela vous pose quelque trouble, je vous conseille de vous adresser à ces quelques canalisations, à ces quelques informations que j’ai pu vous donner voilà des années, et je vous le répète : nul ne peut servir deux maîtres à la fois.

Dieu est une invention bien facile pour ceux qui sont enfermés, parce que cette croyance induit l’espoir et l’espérance, mais elle ne libère jamais. Sur le plan de l’Esprit, c’est une torture et une ineptie, totales. Ça maintient le jeu, cela maintient l’enfermement, cela maintient l’espérance, cela maintient la projection et cela maintient, en définitive, ce monde. Et en plus, les religions, sans aucune exception, seront toujours responsables, au sein de ce monde, des conflits, avant toute chose, avant même la richesse, avant même des aspects économiques ou des aspects de confrontation se situant à d’autres niveaux. Même si cela n’est pas dit, les religions sont les plus grands pourvoyeurs de guerres, que cela concerne ce monde comme d’autres mondes que nous avons dû affronter pour les libérer.

Accepter cela, poser cela comme possible, est déjà se rendre libres, afin de ne plus être assujettis ni enfermés par quelque concept que ce soit et quelque adhésion que ce soit. Je vous rappelle que ce monde, tout aussi illusoire et enfermé qu’il soit, a nécessairement besoin de votre consentement, mais ce consentement n’est pas éclairé, il est manipulé. Cela concerne tous les aspects de votre vie, et pas seulement la spiritualité ou la religion. Nous avons eu longuement l’occasion de nous entretenir sur ces concepts-là ; aujourd’hui, il est temps de vous en rendre compte, plus que jamais.

Alors, bien sûr que Marie, bien sûr que le Christ, bien sûr que Bouddha, bien sûr que Mahomet, ont eu un rôle, quelque part, au sein de l’Illusion, de maintenir cette forme de tension vers l’au-delà, vers la justice, vers l’équité, mais cela n’a jamais pu, bien sûr, se réaliser en aucune manière et en aucune partie du monde. Cela est et restera une utopie, que cela soit en ce monde ou en tout monde, utopie qui vous emmène sur les voies de la perdition.

Nous veillons et nous intervenons systématiquement parce qu’il ne peut y avoir de perdition, entre guillemets, définitive, mais il peut y avoir souffrance. La religion est l’un des moteurs – principal – de la souffrance sur cette terre. Accepter cela, c’est voir clair. Je parle bien de religions, ce qui n’a rien à voir avec les êtres qui en ont été à l’origine, mais qui ne les ont pas constituées eux-mêmes.

Certaines religions sont même allées jusqu’à vous donner, par leurs fondateurs eux-mêmes, et à leur suite, des règles de vie, des règles sociales. Si ce monde est illusion, et si vous l’avez réellement vécu, pourquoi adhérer à ce qui vous emprisonne encore plus ? Et si vous ne l’avez pas vécue, la liberté, conscientisez en vous ce que veut dire être affilié à un pays, à un travail, à une fonction, à une religion quelle qu’elle soit. C’est un déni de votre propre autonomie et de votre propre réalité, au-delà de ce monde, qui s’imprime, bien sûr, au-delà de ce monde et qui est responsable en partie de ce qui a été nommé le karma ou l’action-réaction.

Croyez-vous qu’il existe une moindre religion, en quelque monde que ce soit… Alors bien sûr, il existe au sein de certains mondes, en particulier aériques, un certain nombre de symboles qui ont été déposés, que vous connaissez sur cette terre. Que cela soit la croix, que cela soit la coupe du Graal, que cela soit l’Arche d’alliance. Quand je dis qu’ils sont conservés, c’est une reproduction parfaite, à l’identique, de ce qui a existé sur terre, parce que ça véhicule un certain nombre d’énergies. Mais la constitution et l’organisation d’une société, d’une religion ou de quoi que ce soit, vous allez le voir comme un enfermement.

C’est en ce sens aussi que je vous disais que vous allez avoir, pour beaucoup, une impression d’irréalité concernant votre personne, votre vie et toutes vos pérégrinations au sein de ce monde, comme un rêve. Jusqu’à présent, vos rêves étaient la nuit ; vous allez vous apercevoir que c’est le jour que vous rêvez ou que vous cauchemardez le plus, tant que vous n’êtes pas vous-mêmes, c’est-à-dire libres de toute croyance, de toute adhésion à quoi que ce soit concernant ce monde. Tout en étant sur ce monde, et dans ce monde, vous n’êtes pas de ce monde. Et il ne sert à rien d’imaginer ou de croire en un paradis ou un enfer, quels qu’ils soient, ce sont des inventions humaines et des inventions Archontiques. Les Archontes vous emmèneront toujours à jouer des forces Lucifériennes : le symbolisme, le diabolisme, les corrélations, les histoires, les compréhensions. Tout cela vous éloigne de ce que vous êtes, aujourd’hui plus que jamais. Comment voulez-vous être libres, si vous-mêmes vous enfermez au sein de ces choses passées ?

… Silence…

Autre question. C’est l’heure de la pause.

Alors je vous laisse et je vous dis : à dans quelques instants. Je rends grâce pour votre attention, pour votre présence, pour votre écoute et pour vos Théophanies.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez votre avis dans le respect et la simplicité s'il vous plait. Spams et trolls seront effacés. Merci.