SOYEZ PRÊTS
Tous les signes sont là, si vous ne le voyez pas et si vous ne le vivez pas, c’est que vous n’avez pas à le vivre. Mais ça ne changera rien à ce qui va se produire sur terre. C’est irrémédiable, irrévocable et c’est maintenant. O.M.A.

11 mai 2017

JÉSUS-CHRIST – 7 MAI 2017


Que ma Paix, la Joie et l’Amour soient en chacun de vous.

… Silence…

Avant de m’exprimer, installons-nous ensemble en cette communion nommée Théophanie.

… Silence…

Frères et soeurs en humanité, voilà quelques semaines qu’il vous est donné de vivre ce qui a été nommé « Radiances Archangéliques » et « Théophanie ». Au décours du vécu de ces séances, si je puis dire, nombre d’entre vous ont réalisé que je suis venu comme un voleur dans la nuit, vous éclairant de l’intérieur, vous donnant à vous voir en authenticité et en éternité. Le temps arrive où chacun devra laver ses robes dans le sang de l’agneau. Certains d’entre vous ont reçu et recevront, lors des Théophanies, la révélation de ma Présence en leur poitrine.


En cette journée particulière, ainsi que demain, l’impulsion Métatronique nouvelle arrivera en certains d’entre vous, vous faisant vous réveiller en la totalité de votre dimension de Fils Ardents du Soleil. Certains d’entre vous, en effet, ont nettoyé leur maison afin que je m’y établisse. Chacun de vous, en les temps qui s’en viennent, est appelé à me révéler, surtout en cette période préalable à l’Appel de Marie, notre Mère à tous. L’illumination réelle et complète de votre coeur vous donne à vivre l’état de Paix perpétuelle et de béatitude, où l’Amour se nourrit de lui-même en s’engendrant lui-même, au-delà de toute relation, de toute personne et de tout objet, et de toute intention.

Comme cela vous a été dit, les temps sont accomplis et ce qui se vit en cette période, vous le savez pour le vivre ou pour l’avoir entendu, est le moment où tout ce qui vous a été caché est révélé, pour vous, pour vos relations, pour l’ensemble de l’humanité. La Lumière éclaire, et elle éclairera de plus en plus tout ce qui est présent à la surface de cette terre.

En cette période, je suis votre rempart, je suis la Voie, la Vérité et la Vie et, comme vous l’a dit ma Mère, dès que vous m’avez accueilli, vous êtes aussi la Voie, la Vérité et la Vie, vous amenant à irradier, sans aucune volonté et sans aucun désir, le Feu Igné de l’Amour en ce monde, en chaque coin de ce monde, en chaque relation, en chaque contact. En cela se réalise la Libération de la Terre par votre entremise et par votre présence. Ainsi, aujourd’hui je salue et honore chacun de vous.

L’action des forces Mikaëliques a permis, comme il vous l’avait annoncé, d’ensemencer en un premier temps certaines eaux de la terre. L’épée de Mikaël, pénétrant et fécondant les eaux de la terre, révèle ce qui a été tenu caché, ce qui vous a manipulés, ce qui vous a éloignés de la Vérité éternelle.

Le temps est venu, aujourd’hui, de mettre bas à l’imposture de l’Église depuis Vatican II, l’heure est venue de démasquer les usurpateurs du Bouddha, les usurpateurs de Mahomet, les usurpateurs de la loi de Moïse. Le temps est à la moisson, le temps est à la rétribution, mais avant tout, le temps est à la Grâce et au pardon ineffable de l’Amour. Chacun de vous recevra son dû, chacun de vous découvrira la vérité de l’histoire de ce monde comme de tout monde.

Je suis votre rempart, je suis votre force et je suis en vous, et je suis vous dès que je suis installé en votre demeure.

L’impulsion Métatronique qui sera délivrée en ce 7 mai 2017 va réactiver, au-delà des Clés Métatroniques, comme elles furent nommées voilà quelques années, la Vérité en vous. Les charismes abonderont ; le parler en langues, le parler en amour, deviendra votre Verbe. Le Verbe de votre Présence recouverte du Manteau de ma Mère et de votre Mère, porteur de l’impulsion Métatronique et de ma Présence, vous fera irradier spontanément et naturellement d’un amour qui vous est inconnu, vous donnant à vous retrouver en la Vérité et en la Voie authentique des enfants de la loi de Un.

Certains d’entre vous qui m’accueillent et m’accueilleront en préalable de l’Appel de Marie, porteront en eux les nouveaux codes de vie de cette Terre qui ascensionne et de vous, mes frères et mes soeurs, qui allez, en votre libération, vers la Liberté.

Au travers de ce que vous a expliqué notre Mère, la Théophanie peut maintenant être reproduite par chacun de vous. Cela facilitera mon installation en votre demeure, vous préparant, tenant votre maison propre pour ma venue, rendant audible, pour chacun sur la terre, via le Canal Marial, l’Appel de notre Mère.

Dans quelques jours, l’Archange Uriel passera à l’action en ce qui concerne le retournement final – de la conscience comme de la Terre –, vous préparant alors à cette vérité ineffable, à sa manifestation, à son incarnation et à sa liberté. Ainsi, dès cet instant, je convie chacun de vous à l’amour indicible de notre communion.

Notre Mère vous a dit et annoncé que le tohu-bohu de la terre, en son organisation falsifiée, se dévoile sous vos yeux, que vous soyez éveillés, libérés ou endormis, vous donnant à voir les manigances de ce monde, ses pièges qui vous ont enfermés et maintenus dans les croyances diverses, dans l’adhésion à ce qui est mort, à ce qui ne demeure pas. Alors je suis venu vous demander aujourd’hui, à chacun de vous, de veiller et prier, et de m’accueillir.

… Silence…

En cette période et en les jours de votre mois de mai qui s’annonce, nombre de choses vont être changées, transformées, ici même sur cette terre et en chacun de vous, vous amenant à faire le choix entre l’Amour ou le reste, entre l’Amour ou la peur. Ce choix ne peut être dicté par votre mental, mais il sera dicté exclusivement par votre présence à votre coeur, par votre présence en votre éternité, ici même, à la surface de ce monde. Alors aujourd’hui je vous le redis : « Veillez et priez, et aussi laissez cet Amour être présent, sans condition, sans explication, sans justifications. »

… Silence…

Je suis venu aujourd’hui vous inviter au sacre de votre propre résurrection, afin que votre Merkabah interdimensionnelle personnelle accueille l’Éternité en totalité, en votre demeure. Tout ce qu’il se produit, en vous comme à l’extérieur de vous, tout ce qui se produira à l’extérieur de vous sur l’image de ce monde, en quelque manifestation que ce soit, est la conséquence de votre présence en tant que dignes Fils Ardents du Soleil.

La Joie et la Paix indestructibles sont le signe de ma venue en votre demeure, la Théophanie va en devenir l’expression et l’amplification. L’Archange Uriel et Lord Métatron sont les deux agents, si je peux dire, qui oeuvrent à la manifestation, en ce monde, du Fils Ardent du Soleil que chacun de vous est, et sera, et a été. Le Feu Igné vient consumer les dernières réticences, les derniers doutes, les dernières interrogations, les dernières appréhensions.

Chaque jour qui va s’écouler, à partir de 17 heures et jusqu’à minuit, à l’heure d’où je parle, verra en vous se lever la Lumière, étendard du Christ, verra en vous la Théophanie spontanée s’établir avec de plus en plus de fermeté, de plus en plus de paix et de plus en plus d’évidence, et cela ne cessera pas, et vous serez rassasiés, et vous serez nourris, par la Lumière elle-même. Nombre d’entre vous sont appelés à manifester spontanément des charismes inédits. Ces charismes participent de manière forte au rétablissement de la Vérité, préalable à la Liberté, préalable à la séquence qui doit se dérouler maintenant, au plus vite et au mieux.

Comme vous le savez, depuis 2011 la Terre est libérée, la Lumière établit à nouveau son règne éternel. Ne vous laissez pas distraire par les évènements de ce monde, ne vous laissez pas emmener par quelque travers que ce soit, mais laissez-vous porter par ce qui est en votre demeure. Vous êtes accompagnés comme jamais. L’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, vous le savez, se tient maintenant à portée de coeur, à portée de vue.

L’Amour, ainsi, grandira ou naîtra en chacun de vous, menant à bien la mise en action et en activité de vos structures d’Êtreté, de manière simultanée et conjointe. L’Esprit du Soleil et le Choeur des Anges qui chantent en vos sens vous deviendront visibles et accessibles, vous donnant à voir les rouages du monde ainsi que le prophète Ézéquiel les avaient décrits en son temps. Alors oui, en ce jour et dès demain, je vous invite au Baptême de l’Esprit, à la Résurrection de l’Esprit, à la venue de la Vérité.

Bien-aimés enfants de la loi de Un, le moment est venu de ce que j’avais prophétisé lors de ma venue, et qui a été retranscrit par mon bien-aimé Jean. Il est temps de comprendre – et de vivre, surtout – que vous n’êtes pas de ce monde. Quelle que soit la beauté résiduelle de ce monde malgré son enfermement, cela est si peu par rapport à la vie libre où que vous établissiez votre demeure. Cette prise de conscience est essentielle, en préalable à l’Appel de Marie qui espère vous trouver chaque jour plus nombreux à être ouverts à votre Mère et à la Liberté.

Respectez les appels de la Lumière, les injonctions de la Lumière, et réajustez-vous, si cela est nécessaire, à chaque instant, en demeurant humbles et spontanés, dans la rectitude de votre éternité, dans la rectitude de vos comportements, dans la rectitude de vos expressions. Je viens aujourd’hui, dès aujourd’hui, rassembler ce que je nommais à l’époque, affectueusement, « mon troupeau », afin de vous rendre à la Liberté éternelle, de vous rendre à vous-mêmes.

Comme vous l’a dit Marie, les Théophanies spontanées, comme celles de vos rendez-vous qui restent, avec Marie, sont une force nouvelle qui insuffle en vous le goût de la Vérité et l’infaillibilité de la Vérité.

La mise en oeuvre de la transmutation ou transsubstantiation finale de votre corps éphémère qui est en dissolution, vous apparaîtra de plus en plus clairement, de manière de plus en plus évidente.

Demeurant en vous, en certains d’entre vous pour le moment, il devient plus aisé de trancher les ultimes liens à l’Illusion, en vous comme partout à la surface de ce monde, vous faisant vivre, expérimenter et redécouvrir les vertus et les puissances de l’Amour qui sont les puissances de vie où une quelconque mort ne peut même être pensée ni envisagée. Alors je vous dis encore une fois : « Bienvenue en votre résurrection, bienvenue en votre maison, bienvenue en la beauté, bienvenue en l’Amour. »

Par la Grâce du Feu igné et par la Grâce de Lord Métatron, je vous bénis, et ainsi je vous bénirai chaque jour, pour ceux d’entre vous qui ouvriront leur porte à double battant entre 17 heures et minuit, venant insuffler un souffle de vie nouveau, venant insuffler la puissance du Verbe, vous faisant trouver, de manière encore plus sensible, la Paix du coeur que je vous donne en cet instant où vous me lisez, où vous m’entendez.

Je m’adresse aussi à ceux d’entre mes frères et soeurs incarnés sur la terre et qui sont encore détournés de leur lumière. Je viens vous implorer d’être ce que vous êtes et non pas ce que vous possédez, car plus aucune possession, de quelque nature que ce soit, ne pourra tenir ni être retenue dans très peu de jours. Ne faites pas de projections sur mes mots concernant le type d’évènement parce que tout est possible, et le plus important n’est pas ce qui se déroule sur la scène de ce monde mais en votre coeur, en ces instants-là.

Je réactive aujourd’hui en vous, grâce à l’ensemencement de Mikaël, la totalité du Feu Igné, de l’Esprit du Soleil, du Choeur des Anges et de l’Impersonnel. Ainsi est l’Amour, qui consume, dans une béatitude infinie, ce qui ne peut être détruit et se renouvelle en permanence : la force de la Vie Une, la force de l’Amour et de la Lumière à nouveau authentique.

Comme vous le savez, et comme cela vous a été annoncé depuis déjà de nombreuses années, l’action des Cavaliers va devenir de plus en plus palpable. Le dévoilement de l’ombre, le dévoilement de l’Illusion, va s’accélérer et se finaliser dans un feu d’artifice d’Amour, de Lumière et de Vérité. Alors je suis venu vous le dire aujourd’hui de manière plus pressante : « Laisse les morts enterrer les morts et suis-moi, deviens ce que tu as toujours été et laisse partir ce qui fait partie de l’Illusion, ce qui fait partie de l’éphémère, et tiens-toi debout en ton Coeur Ascensionné. »

La Théophanie est le dernier signe de la Lumière avant de solder tout compte présent en ce monde, non pas qu’il y ait une quelconque dette mais bien plus pour être déconditionnés de tout lien d’enfermement, pour être déconditionnés de la souffrance perpétuelle de ce monde.

Dès l’instant où Lord Métatron se sera exprimé, la Théophanie spontanée de 17 heures à 0 heure sera effective. Il est possible que pour certains d’entre vous, mes frères et soeurs, il y ait un petit délai d’acclimatation à cette intensité et à cette Présence. N’oubliez pas que la nature vous est d’un grand secours, là où il y les arbres, là où il y a les roches, là où il y a l’eau, là où il n’y a pas d’empreinte, si je peux dire, de la société, comme dans vos cités. Les peuples de la nature, en cette période, se sont mis à votre disposition pour vous rejoindre lors de certaines de vos nuits, accompagnés le plus souvent de mes anges nommés les Anges du Seigneur, venant vous soutenir dans l’émergence de votre vraie vérité.

Vous n’avez plus besoin, en définitive, pour ceux d’entre vous qui m’ont accueilli, de faire appel à quelque chose d’extérieur à vous puisque le monde est en vous et que le monde est vous, ainsi que l’univers et les multivers. Chacun d’entre vous sera appelé à ce sacrifice de l’éphémère pour le sacre de l’Éternité. Si ce n’est pas aujourd’hui, si ce n’est pas demain, cela sera dans un jour prochain.

Je m’adresse aussi à mes frères et soeurs en humanité qui n’ont pas eu encore l’opportunité de vivre ce que vous vivez, en vous rappelant que j’ai toujours dit que les derniers seraient les premiers à me reconnaître et à me vivre. Cela va vous apparaître aussi de plus en plus clairement.

N’oubliez pas que le coeur est infaillible, vous donnant à voir la Vérité en toute circonstance, sans avoir à réfléchir, à soupeser, à questionner ou à vous interroger face à chaque circonstance de vos vies, face à chaque frère et soeur. Et n’oubliez pas que c’est celui qui a le plus reçu à qui il sera le plus demandé, et cela est maintenant. Et rappelez-vous aussi que ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à vous-mêmes que vous le faites. Et rappelez-vous aussi qu’il faut laisser les morts enterrer les morts, vivre leur chagrin, vivre leur peine devant la destruction de l’Illusion par l’apparition de la Lumière, et que c’est au sein de cette souffrance et cette peine, qui peut aussi vous toucher, que se réalise l’appui le plus parfait à l’extraction de l’Illusion, et donc à la Libération.

Allez au-delà de toute apparence. Et si ma demeure est votre demeure, alors cela vous apparaîtra clairement, avec évidence. Dès que vous m’aurez accueilli, les Théophanies spontanées deviendront de plus en plus intenses et indélébiles, vous amenant à constater que plus rien ne peut altérer votre joie ou votre paix, que rien ne pourra plus vous déstabiliser ou vous décentrer. Alors le Feu Igné pourra se frayer un chemin en la totalité de votre corps et en la totalité de votre conscience.

Je transmets à chacun de vous l’Esprit du Soleil. Je transmets en chacun de vous le Choeur des Anges, au nom de la Vérité, au nom de la Vie, au nom de la Lumière, au nom de l’Amour. Tout cela est à vous parce que cela est vous, ce qui vous permettra alors de voir apparaître ce qui était caché et invisible. Je sais que nombre d’entre vous ont déjà eu, que cela soit dans vos nuits, que cela soit dans la nature, de rencontrer et de vivre les autres dimensions, celles de la Liberté. Cela va devenir possible en permanence, vous donnant à voir ce qui est à voir, et par cette clarté et cette précision de cette vision nouvelle intérieure, c’est cette vision qui permettra la dissolution des reliquats de résistance à la Lumière, en vous comme en ce monde.

N’oubliez pas non plus, en ces temps particuliers, ainsi que je l’ai fait pour mes apôtres, de laver vos pieds, de laver vos mains, afin d’accueillir avec plus de facilité ce jour nouveau qui chaque jour sera nouveau et qui chaque jour augmentera de densité et d’intensité. L’Esprit du Soleil, quant à lui, touchera terre, en ses dernières couches isolantes, ainsi que le sol de la terre, dès demain. Cela ne veut pas dire que chacun de vous, éveillé ou pas, en ressentira nécessairement les bienfaits, mais les résultats seront visibles de manière tangible en certains lieux de la terre, selon les horaires où cela se produira.

Ne vous laissez pas dérouter ou détourner par le spectacle scandaleux que vous offriront ceux qui se considèrent encore comme les guignols de ce monde, pour reprendre une expression du Commandeur des Anciens. Tenez fermement votre demeure, veillez et priez, soyez en joie, soyez en paix, soyez humbles, et surtout, soyez vrais. La Lumière ne peut en aucun cas s’accommoder d’une quelconque manière avec ce qui est faux, en vous comme partout.

Le temps est venu, pour certains d’entre vous, d’oublier jusqu’au sens même d’être une personne, jusqu’au sens même d’avoir vécu une histoire ou une évolution quelconque sur cette terre. Je demande à ceux d’entre vous qui m’ont ouvert leur demeure ou qui m’ouvriront dans les jours qui s’annoncent, d’être attentifs à ce que le coeur demande, à ce que le coeur dit, à ce que le coeur propose, à ce que le coeur met en branle autour de vous comme sur l’ensemble de ce monde.

Alors en cet instant, où que vous soyez et quel que soit le jour où vous me lirez ou m’entendrez, de vivre cette Théophanie accompagnés de l’Esprit du Soleil, là où la Lumière règne, là où la création et l’expression de la vitalité de la beauté est permanente, en quelque sphère et en quelque demeure que ce soit, daignez m’accueillir, allez au-delà de tout paradigme dit religieux, au-delà même de l’histoire que j’ai vécue voilà deux mille ans.

… Silence…

L’allumage de la Merkabah interdimensionnelle collective est réalisé. Les mécanismes physiques de l’Ascension de la Terre se déroulent maintenant sous vos yeux, au travers de l’action des Cavaliers mais aussi en vous, ne permettant plus aucun subterfuge lié à l’ego, à la possession, au désir, parce qu’en l’Amour, il n’y a pas de place pour le désir parce que tout est présent et il n’y manque rien. Alors je dis à nombre d’entre vous, chaque jour plus nombreux : « Je suis avec toi pour les siècles des siècles. Je suis avec toi pour l’Éternité. » Je suis avec toi, car toi et moi sommes Un, comme je l’ai dit à l’époque : « Moi et mon Père sommes Un. »

… Silence…

Ne laisse plus rien venant d’un quelconque passé ou d’une quelconque histoire perturber ou altérer ton Coeur Ascensionné, le reste de ton corps suivra en son temps et en son heure. À chacun de vous qui m’a perçu en lui, la Théophanie deviendra de plus en plus éclatante en tous les sens de ce mot.

Ceux qui m’ont accueilli et qui m’accueilleront en préalable à l’Appel de Marie, sont mon avant-garde de Lumière de ceux qui sont sur le sol de cette terre. Je ne vous demande rien d’autre que d’être vrais en ces moments, je ne vous demande rien d’autre que d’être vous-mêmes en cet état nouveau, en résonance avec le Coeur Ascensionné où tout est signe et où tout est reconnaissance.

Alors toi qui m’as lu, toi qui m’as entendu, toi qui m’as reçu ou toi qui ne m’as pas encore reçu, je t’invite en cet instant à la Grâce de notre communion, à la Grâce de la Théophanie. Voilà de nombreuses années, nombre d’entre vous m’ont accueilli, ou plutôt ont accueilli ma Lumière et mon essence. Aujourd’hui il s’agit d’un autre palier, si je peux dire, de cet accueil et de mon installation. Alors je déverse sur vous, en chacun de vous, le don de la vie éternelle, le don de la Grâce et le don de la Vérité. Comme le Soleil le fait, j’adresse cela à chacun de vous, fût-il encore détourné de moi, fût-il encore éloigné, car dorénavant et en ce jour, il n’y a plus de distance pour nombre d’entre vous.

… Silence…

Je terminerai par ces mots : quoi que te donne à vivre ce monde, quoi que tu aies à voir sur l’écran de ta conscience éphémère, quoi que tu aies à supporter, n’oublie pas que dans le coeur, tu es rassasié au-delà de toute demande. N’oublie pas que seul le coeur est essentiel, que tout le reste, dorénavant, ne représente que des entraves ou des freins à ta résurrection.

Très bientôt, il ne deviendra plus possible de s’appuyer sur la matérialité de ce monde et encore moins sur les croyances, mais uniquement sur le vécu de ton Coeur Ascensionné. Alors je communie en ton coeur pendant que tu communies en mon coeur.

… Silence…

Je suis la Voie, la Vérité et la Vie. Je suis ce que tu es quand tous les voiles sont tranchés et quand toutes les illusions sont ôtées. Ainsi, en la Nouvelle Eucharistie, je consacre ton Coeur Ascensionné.

… Silence…

Je te dis : « Si tu le veux, dorénavant, à chaque jour, lors des Théophanies spontanées où se situent les instants propices où tu peux m’accueillir en ta demeure. »

Je t’aime et je te bénis, et je dis à chacun de toi que nous avons rendez-vous. Je te dis donc à quand tu veux, dans ton coeur, et je te bénis une ultime fois en cet instant.

… Bénédiction…

Je me retire maintenant en toi, si tu le veux bien, et je dis à chacun de mes frères : « De toute façon réjouissez-vous, le temps de la souffrance s’achève. Réjouissez-vous car je suis avec vous, car je suis en vous. »

… Silence…

Au revoir.